Create
Learn
Share

Viro Tuyaux

rename
vincentvdd's version from 2017-07-30 07:38

Partie Ruelle

 

(Incomplet… voir les "questions de révision" pour plus d'exemples !)

 

Énoncé et propositionsRéponses
Test de dépistage anticorps contre virus rubéole avec sensibilité clinique de 99% pour détecter l’immunité. Cela signifie…1% des patients avec une immunité pour la rubéole ont un test négatif
Valeur prédictive négative d'un testProportion de vrais négatifs parmi les tests négatifs
À quoi sert la RT-PCR ?RT = reverse transcriptase --> rétro-transcrit l'ARN en ADN pour permettre la PCR sur les virus à ARN
Différence entre classification des souches virales selon génotype ou sérotypeSérotype = spécificité antigénique
Génotype = génome du virus
Quel est l'apport de la PCR en temps réel par rapport à la PCR 1e génération (point final) ?Quantification
Automatisation
Pas de manipulation à faire
Collecte en phase exponentielle
Dans la PCR en temps réel, quel est le principe des sondes d'hydrolyse ?La polymérase détruit la sonde --> fluorescence --> Quantification
Avantages de la PCR digitale par rapport à la PCR temps réel ?Quantification absolue plus précise
Élimination du recours à la phase exponentielle (moins de cycles nécessaires)
Activité pharmacologique du Cobicistat en association avec Elvitegravir dans le StribildBooster, inhibant les enzymes hépatiques
Tenofovir peut être administré en TDF ou TAF --> quelle différence ?Ce sont des prodrogues, TAF a une meilleure activité antivirale et distribution tissulaire
Pourquoi n'utilise-t-on plus l'inhibiteur de fusion enfuvirtide (T20) dans le traitement du VIH ?Administration par injection
Différence entre Gardasil et CervarixVaccins contre les papillomavirus
Cervarix = souches 16 et 18 (70 % des cancers du col utérin)
Gardasil = souches 6, 11(90% des verreus génitales) et 16, 18 (+ autres pour G9)
Particularité de la protéine utilisée dans la fabrication des vaccins contre le papillomavirusProtéine recombinante
Qui vacciner contre les papillomavirus ?Femmes avant le début de l'activité sexuelle (pas d'effet si la contamination a déjà eu lieu)
memorize

Partie Kabamba

 

(Si plusieurs réponses possibles --> dire si c'est vrai ou faux pour chaque item.)
Énoncé et propositionsRéponses
Dentiste victime d'une AES (accident d'exposition au sang) de patient HVB. Que faire ?
1. Ne rien faire (trop tard)
2. Vacciner dentiste et patient
3. Traitement HBV si dentiste non vacciné
4. Rappel de vaccin HBV

1. Faux
2. Dentiste uniquement (inutile patient)
3. Non (vaccin + Ig)
4. Oui + Ig
Interpréter les résultats : AgHBs- / AcHBs 100 UI/ml / AcHBc+ :
1. Hép. chron. stable, surinfection agent ∆ possible
2. Idem mais coinfection ∆
3. Guérison stable sans ∆
4. Patient non vacciné car AcHBc+
5. Guérison sans risque de réactivation

1. Faux (Ag-)
2. Faux
3. Vrai
4. Vrai
5. Faux, tjs risque de réactivation (ADN reste dans le noyau des hépatocytes)
Quelles propositions sont correctes ?
1. Préservatif prévient hépatite B
2. Vaccin contre HBV ne protège pas contre ∆
3. > 90 % guérison spontanée après coinfection HBV-∆
4. Chez les non-répondeurs, vaccin HBV et Ig sont recommandés
5. En cas d'AES HBV chez un non-vacciné, vaccin HCV et Ig sont recommandés

1. Vrai
2. Faux (∆ lié à HBV)
3. Vrai
4. Vrai (dialysés et IR par exemple : vaccins avec plus grande [AgS])
5. Faux (HCV ≠ HBV)
Cible particulière des molécules actives contre HBV et HIVReverse-transcriptase (Ténofovir et Lamivudine)
Inconvénient majeur lié au traitement au long cours avec antirétrovirauxÉmergence de résistances (surtout Lamivudine)
Trasmission HCVParentérale essentiellement (aussi sexuelle avec HIV)
% chronicité HCV70-80 %
Guérison HCV possible ?Guérison complète possible (≠ HBV) > 90 %
Importance clinique du génotype HCVPour le choix du traitement
Comment déterminer si guérison HCV ?Si réponse virale soutenue 3 à 6 mois après arrêt du traitement
% guérison spontanée HCV ?20-30 %
Mesure efficace prévention HCVDépistage et précautions si M+
Problème du vaccin HCVGrande variabilité génomique, quasi-espèce (idem VIH)
Traitement classique HCVRibavirine + peg-IFN
Test guérison HCVRT-PCR 6 mois après fin traitement
Interpréter les résultats : AgHBs+ / AgHBe+ / AcHBc+
1. Hép. chron. avec réplication virale active, surinfection ∆ possible
2. Hép. chron. avec réplication virale faible, coinfection ∆ possible
3. Guérison stable sans coinfection ∆
4. Patient non-vacciné car AcHBc+ (vaccination indiquée)
5. Hép. chron. active (traitement médicamenteux indiqué)
Ags+ = infection / Age+ = multiplication virale (M+ active) / Acc+ = contact avec virus (M+ en cours)
1. Vrai
2. Faux (réplication active)
3. Faux (pas stable, pas guérison)
4. Faux (vaccin inutile si personne infectée)
5. Vrai
Médicament utilisé en prévention et traitement grippeAmantadine (M2 type A) mais résistances et effets secondaires
Privilégier Oseltamivir et Zanalmivir (inhib NA) dans les 48h car efficacité limitée (raccourcit durée des symptômes)
Mécanisme d'action Oseltamivir et ZanalmivirInhibition de la neuraminidase
Composition du vaccin contre la grippeTrivalent ou tétravalent = 2 souches A (H1N1 et H3N2) + 1 ou 2 souches B
Populations à risque de complications pour grippeFemmes enceintes
65+
Diabétiques
Immunodéprimés
Cardiaques chroniques
Pulmonaires (mucoviscidose, BPCO…)
Complications de la grippePneumonie
Encéphalite
Surinfection bactérienne (grippe espagnole --> pneumocoque)
Mécanismes d'instabilité d'influenza pouvant engendrer pandémie ou passage de barrière d'espèce avec risque de pandémie :
1. Génome viral composé de plusieurs segments d'ARN
2. Virus A subit continuellement mutations "drift" (glissements antigéniques)
3. Virus B peut subir mutation "shift" (saut antigénique)
4. Virus A peut se réassortir entre souches humaines ou animales
5. Virus A peut subir "shift" (saut antigénique)
1. Vrai
2. Faux (ça donne grippe saisonnière mais pas pandémie)
3. Faux (A mais pas B)
4. Vrai
5. Vrai
Virus pouvant provoque une bronchiolite chez enfant de moins de 2 ansVRS
HMPV
Parainfluenza 3
Test et type de prélèvement pour diagnostic d'infection respiratoire viraleAg par immunofluorescence ou génome par PCR (ADN : adénovirus) ou RT-PCR (ARN : autres)
Prélèvement nasopharynx (aspiration, frottis, lavage)
Symptômes adénovirusInfections respiratoires
Gastro-entérite
Conjonctivite
Inconvénients majeurs Amantadine pour traitement influenzaInefficace sur type B (canaux M2 type A)
Nombreuses résistances
Effets secondaires
Pandémie influenza : drift ou shift ?Shift (saut antigénique)
Génome des RhinovirusARN
Parmi les Herpesvirinae, lesquels entraînent une prolifération cellulaire pouvant donner un cancer ?Gamma-Herpesvirinae
Conséquence pratique d'une enveloppe chez certains virusGlycoprotéines se fixant à des récepteurs cellulaires
Médicament contre influenza BTamiflu (inhibiteur NA)
Médicament contre CMVGanciclovir (inhibiteur réplication)
Médicament herpès simplexAciclovir (inhibiteur réplication)
Médicament hépatite BTenofovir (analogue nucléotidique = inhibiteur réplication)
Virus associé au lymphome de BurkittEBV
Virus associé au cancer du col de l'utérusPapillomavirus
Virus associé au carcinome du nasopharynxEBV
Virus associé au sarcome de KaposiHHV-8
Virus associé à l'hépatocarcinomeHBV
Virus quasi-espèceInfluenza
VIH
HCV
Quel phénomène génétique provoque le "shift" (saut antigénique) chez influenza ARéassortiment
Qu'est-ce qu'un réassortiment ?Recombinaison des différents segments génétiques entre différentes espèces, formant un nouveau virus pouvant être responsable de pandémie)
Réassortiment possible chez rotavirus ?Oui car ARN bicaténaire segmenté, chez les Hantavirus avec un ARN- monocaténaire aussi
Expliquer "VIH possède un génome simple brin ARN, diploïde à polarité positive"Simple brin ARN = une seule chaîne d'ARN (monocaténaire)
Diploïde = deux copies de cette chaîne
Polarité positive = Type ARNm 5' --> 3' donc pouvant directement être traduit en protéines
Quels virus se transmettent par voie aérogène ? :
1. VIH
2. Rubéole
3. HAV
4. Influenza
5. Rhinovirus

1. Non
2. Oui (transmission respiratoire)
3. Non (féco-orale)
4. Oui
5. Oui
Virus donnant infection avec phases de latence et réactivationsHSV-1
Varicelle
Mécanismes rendant Aciclovir sélectif à HSV-1Thymidine kinase virale réalise la 1e des 3 phosphorylations activant l'aciclovir
Affinité polymérase virale > cellulaire
Définition infection parentéraleTransmission de sang à sang lors d'utilisation de cathéter ou drogue IV (VIH, hépatovirus)
Exemples de zoonoses viralesHEV via porc
Hantavirus via urine de ronguers
Influenza via porc et oiseau
Rage via chien
Définition maladie nosocomialeTransmission lors des soins par l'intermédiaire des soignant, en provenance d'autres patients
Exemples de maladies nosocomiales viralesVIH
Calicivirus
Exemples d'immunisation passiveVRS : gammaglobulines et AC monoclonaux chez enfants à risque (IC, prématurés)
Entérovirus : gammaglobulines pour bébés si épidémie en maternité
HBV : AC pour nouveau-né si mère porteuse
Définition vaccin atténuéVaccin avec virus vivant mais peu ou pas pathogène, immunité surtout cellulaire cytotoxique
Exemples de vaccins atténuésRotavirus
ROR
Varicelle
Fièvre jaune
Variole
Vaccin atténué existant ?
1. VIH
2. Rubéole
3. HBV
4. Influenza
5. Oreillons

1. Non (aucun vaccin)
2. Oui (combiné ROR)
3. Non (vaccin non réplicatif recombinant)
4. Non (vaccin non réplicatif à Ag purifiés)
5. Oui (combiné ROR)
Vaccin existant ?
1. Herpès simplex
2. EBV
3. HBV
4. Varicelle et zona
5. HCV

1. Non (uniquement AV, Aciclovir 1er choix)
2. Non (uniquement AV, Ganciclovir)
3. Oui (vaccin non-réplicatif recombinant, comme HPV)
4. Oui
5. Non (uniquement AV, Siméprévir, Sobosfuvir, Daclatasvir)
Virus associés au vaccin contre la rougeole chez les enfantsR-O-R = Rougeole, Oreillons, Rubéole
Vaccin ROR chez les immunodéprimés ?Non car vaccin vivant atténué (pas femmes enceintes non plus)
Patient VIH fait un ulcère anal sur Herpes simplex type 2. Après réaction favorable sous aciclovir, la situation stagne et pas mieux sous Valaciclovir. Finalement Foscarnet fonctionne. 2 mois plus tard, récidive de l'ulcère, quel médicament utiliser ?Aciclovir
Contre quels virus utiliser Foscarnet ?HSV
CMV
VZV
Comment effectuer le diagnostic d'encéphalite herpétique ?PCR sur LCR
Patient avec mononucléose mais AC hétérophiles négatifs, quel diagnostic différentiel ?EBV
CMV
HIV
Toxoplasmose
Leucémie
--> Chercher AC anti-EBV pour faire le diagnostic différentiel
Virus causant la majorité des méningites virales ?Entérovirus
Virus causant des diarrhéesRotavirus
Calicivirus
Adénovirus entérique (types 40 et 41)
Astrovirus
memorize