Create
Learn
Share

Tome III

rename
baharicot's version from 2017-01-08 04:43

Chapitre 1. Composants moléculaires de l'appareil contractile

Macromolécules constitutives de l'appareil contractile

Question Answer
Propriétés de l'actine - citer1) existe sous deux formes physiques
2) peut se polymériser ou se dépolymériser
3) interagit avec divers composants cellulaires
Propriétés de la myosine - citer1) peut s'associer en filaments
2) activité enzymatique de type ATPasique
3) très haute affinité pour l'actine
Actine - 2 formesmonomérique globulaire (G) - ATP --> polymérisée filamenteuse (F) - ADP
Myosine - structurePartie globulaire S1 = tête = moteurs,
4 chaînes légères (A et R)
S2
Charnière
2 chaîne lourdes en hélice alpha coil coil = queue
Structure de l'actomyosine - caractéristiques1) têtes de myosine se fixent en formant un angle de ~ 45° avec le filament d'actine
2) actine organisée en pointes de harpon orientées vers le centre du sarcomère (polarité)
3) l'affinité de la myosine est continue tout au long du filament d'actine (1 moteur / 40nm)
Gène de la myosine - rôle boucle 1contrôle la poche de liaison à l'ATP
Gène de la myosine - rôle boucle 2contrôle la liaison à l'actine
Composition boucle 2 riche en lysines, chargée +
Boucle 2 réagit avec ...la partie amino terminale négative de l'actine
memorize

Mécanisme enzymatique de l'actomyosine

Question Answer
1)Myosine fixe l'ATP, qui est ensuite hydrolysée en ADP+Pi
2)En présence d'actine, myosine et actine se lient très fort et forment un complexe actomyosine
3)Cela provoque une modification de la conformation de la myosine, qui relarge le Pi -> état de pré power stroke
4)Myosine est dans un état de A.M.ADP et abaisse son levier -> état de power stroke
5)Myosine relargue l'ADP et avance de 10nm sur le filament d'actine -> état de post power stroke
6)On se retrouve avec le complexe A.M très stable, caractéristique de la rigidité cadavérique -> état de rigor mortis
7)Myosine peut refixer l'ATP, ce qui provoque la libération de l'actine.
Pourquoi la liaison de l'actine augmente-elle l'activité ATPasique de la myosine ?car elle favorise un relargage d'ADP + Pi 1000x plus rapide!
Ce qui limite l'activité ATPasique de la myosine c'est ...le passage d'un lien faible (M.ADP.Pi) à un lien fort (AM.ADP.Pi)
Ce qui limite la vitesse du filament de myosine c'est ...le relargage d'ADP (duty cycle)
memorize

Chapitre 2. Reconstitution in vitro du mouvement élémentaire

Modèles et méthodologies

Question Answer
Que nous apprennent les modèles reconstitués de mouvement élémentaire ? (3)Ils nous apprennent les 3 caractéristiques de l'interaction actine-myosine:
1) Force développée --> de l'ordre de 1 pico Newton
2) Déplacement orienté --> bonds de 10nm de la myosine sur le rail d'actine (vitesse de 3µm/s)
3) Hydrolyse de Mg-ATP --> lors de l'avancée de la myosine
Positions bandes A, I, H et Z lors de la contraction ?bande A et ligne Z restent constants ; bandes I et H diminuent de longueur
memorize

Modèle montrant le couplage de l'hydrolyse de Mg-ATP et la production du mouvement entre l'actine et la myosine

Question Answer
1)liaison ATP à la myosine: dissociation de l'actine et de la myosine
2)hydrolyse remplace ATP en ADP --> rotation de S1 sur S2, où l'axe de S1 est de 90° avec le filament d'actine.
3)changement d'angle amène S1 en face d'un autre globule d'actine à laquelle elle se lie.
Perte de Pi --> changement de conformation = power stroke
4)power stroke permet le release d'ADP et restaure le complexe AM, avec son angle de 45° p/r au filament d'actine.
memorize

Chapitre 3. Contraction des muscles striés

Question Answer
Par quoi est déterminée la force développée dans le muscle ? (4)1) Longueur -> longueur optimale = force isométrique maximale
2) Fréquence des PA -> une salve de PA provoque un tétanos fusionné car sommation mécanique
3) Vitesse de raccourcissement -> si elle est nulle, alors la force développée est maximale
4) Equipement enzymatique de son apport d'ATP -> une fibre musculaire ayant un métabolisme glycolytique développe + de forces qu'une fibre ayant un métabolisme oxydatif. Cette force n'est cependant pas maintenue dans le temps car forte fatigabilité.
Contraction isométriquecontraction avec développement d'une force, sans raccourcissement associé, avec production de chaleur.
Longueur optimalelongueur entre extension et la flexion complète d'un muscle, où il développe la plus grande force isométrique
Tension de reposrésistance, sous forme de force, qui apparaît lorsqu'on étire passivement un muscle à des longueurs > à la longueur optimale.
Citer les propriétés mécaniques du muscle strié en contraction (4)1) secousse et sommation des excitants
2) force tétanique
3) contraction isotonique
4) contractions avec étirement forcé
Contraction isotoniquecontraction avec variation de la longueur mais non de la tension (charge constante), et qui est toujours précédée par une phase initiale isométrique (car pour soulever une charge et se raccourcir, un muscle doit d’abord développer une force qui soit égale à la charge à soulever)
Secousseforce isométrique transitoire (croît puis décroît) spontanée, en réponse à une stimulation.
Sommation mécaniquelorsque les PA s'additionnent les uns aux autres après une salve de secousses, la grandeur de la réponse dépendant de l'intervalle entre les excitants et leur fréquence.
Tétanos non fusionnélorsque la répétition des PA mène à une réponse mécanique forte (suite à la sommation), mais que les oscillations de chaque secousse restent perceptibles.
Tétanos fusionnéréponse mécanique maximale obtenue chez un muscle, lorsque la fréquence des PA atteint la fréquence de fusion, où toute oscillation entre les secousses disparaît.
Force tétaniqueforce musculaire maximale, obtenue après la répétition de stimulations excitantes à grande fréquence.
2 relations fondamentales caractérisent la contraction isotonique - citer1) relation entre chargée soulevée et amplitude du raccourcissement
2) relation entre force et vitesse du mouvement.
Relation charge-amplitude dans la contraction isotonique ?+ la charge à soulever est grande, + le raccourcissement est faible (mais celui-ci ne peut pas dépasser la limite fixée par la relation force-longueur)
Relation force-vitesse dans la contraction isotonique ? (2)1) lorsque la force développée augmente, la vitesse diminue, et inversement.
2) la puissance P pour chaque contraction est donnée par (Vmax /3) x (Fmax /3)
Propriétés mécaniques du muscle strié au repos (4) - en passif et actif (diagramme force-longueur)1) Etirement passif du muscle à L < Lo --> pas de résistance significative
2) Etirement passif du muscle à L > Lo --> tension de repos (force augmente)
3) Etirement actif du muscle à L < Lo --> muscle développe force isométrique max (à Lo)
4) Etirement actif du muscle à L > Lo --> force isométrique max diminue
Influence de la longueur des sarcomères sur la force tétanique du muscle strié1) à des longueurs + grandes que le sarcomère: force développée décroît car désengagement des filaments d'actine (- de crossbridges) 2) à des longueurs + courtes que le sarcomère: force développée décroit car chevauchement des filaments d'actine
Contraction excentriquecontraction avec étirement forcé, lorsqu'un gp de muscles est étiré par ses antagonistes, également activés mais développant une force supérieure.
memorize

Chapitre 4. Couplage Excitation-Contraction (+ voir tableau complet, ici ce ne sont que les détails)

Question Answer
Rôle des tubules Tils assurent la propagation d'un signal électrique dans la profondeur de la fibre musculaire
RYR 1 - oùmuscles striés squelettiques et muscles lisses
RYR 2 - oùmuscle cardiaque et cerveau
RYR 3 - oùhippocampe, thalamus, muscle lisse, un peu muscle strié sq.
Inhibition des RYR parMg²+ (surtout RYR1), et complexe Ca-calmoduline
Activation des RYR parphosphorylation (PKA, PKC, PKG ou CaMKII) en levant l'inhibition par le Mg²+
memorize

Chapitre 5. Energétique de la contraction musculaire et de l'exercice physique

Question Answer
Production de chaleur - origineprovient de la variation d'enthalpie qui accompagne l'hydrolyse de MgATP par l'actomyosine et la réaction de Lohmann
Sources de MgATP1) Réaction de Lohmann: phosphocréatine +ADP <-> ATP + créatinine
2) Glycolyse anaérobie: Glucose -> pyruvate -> 1 lactate -> 1,5 M ATP
3) Phosphorylations oxydatives: pyruvate -> 1O2 -> 6ATP
Dette d'oxygène lactacideconsommation d'oxygène supplémentaire durant la période post-contractile, dû au cycle de Cori
Dette d'oxygène alactacideconsommation d'oxygène supplémentaire durant la période post-contractile, dû à la restauration du stock de phosphocréatine par la production d'ATP dans les mitochondries
Exercice de faible intensité mais de longue durée - restauration de l'ATP par...le cycle de Krebs
Exercice de forte intensité mais de courte durée - restauration de l'ATP par ...la glycolyse anaérobie
Puissance fournie aux des muscles selon les sources de MgATP1) PCr: Pmax = 120 W/kg
2) Glycolyse anaérobie: Pmax = 60 W/kg
3) Phosphorylations oxydatives: Pmax = 30 W/kg
memorize

Chapitre 6. Physiologie des muscles lisses

Question Answer
2 différences principales des cellules musculaires lisses p/r aux cellules musculaires striées1) les cell.m.lisses sont en série --> si une cellule se contracte, toutes ses voisines ne la suivent pas
2) les cell.m.lisses peuvent maintenir un travail pour un coût njrtique très faible
VM des fibres musculaires lisses au reposde faible amplitude (-35 à -60 mV) et souvent instable.
2 choses influences l'amplitude de VMle caractère électrogénique de la pompe Na/L et la conductance au chlore
Ondes lentesdépolarisations amples du VM, qui ne produisent pas d'inversion de la polarité (VM reste négatif) mais activent canaux Ca²+ responsables de la contraction.
Contractions phasiquescycles de contraction-relâchement, d'amplitudes semblables, se succédant de façon rythmique.
Modulation des contractions phasiques par (4)1) NM des systèmes ortho et parasympathiques 2) les NM peptidiques 3) le NO 4) l'adrénaline ou la gastrine
Contraction toniquecontraction soutenue pendant laquelle le muscle développe une force ou reste raccourci (tonus)
Rôle de l'ACh dans les muscles lisses de l'intestin lors de la contraction si on augmente la [ACh], on passe de contraction phasique à contraction tonique
memorize

Appareil contractile

Question Answer
Structure de la myosinehexamère de 2 chaînes lourdes et de 4 chaînes légères
Organisation de la myosine (3)- s'associe en filaments à polarité latérale,
- densité des filaments de myosine plus faible,
- filaments plus longs mais longueur variable
Organisation de l'actine (4)- orientés selon le grand axe des fibres
- longueur variable
- ancrés dans des corps denses: de part et d'autre d'un CD leur polarité s'inverse
- très abondante, rôle contractile ET structurel
memorize

 

Question Answer
Elasticitélorsque la déformation résultant de l'application d'une contrainte/force est réversible (objet reprend sa forme initiale quand la contrainte cesse)
Elasticité immédiatelorsque la relation entre déformation et contrainte est identique à la charge comme à la décharge.
Elasticité retardéelorsque la déformation lors la charge est plus faible que durant la décharge.
Relation élasticité - vitesse de a contraintepas de relation, la déformation est proportionnelle à la grandeur de la contrainte
Viscositépropriété d'un corps qui résiste à la déformation.
Relation viscosité - vitesse de la contrainterésistance augmente avec la vitesse à laquelle la contrainte est appliquée.
Plasticitépropriété d'un corps dont la déformation, irréversible, n'apparaît que lorsque la contrainte dépasse un certain seuil.
Fonction des muscles lisses dans la paroi des organes creux élastiquesDans l'aorte, la relation pression-volume (diastole et systole) n'est pas linéaire car le muscle lisse a des propriétés élastiques permettant d'amortir les variations de volume causées par les variations de pression, lors de la contraction.
--> Rôle de tenseur car soutient les fortes pressions.
Fonction des muscles lisses dans la paroi des organes creux visco-plastiquesDans les organes digestifs et urinaires, on peut accumuler + de volume pour une même pression interne, ce qui mène à une déformation visco-plastique. Celle-ci peut être supprimée par la contraction des muscles lisses.
--> Rôle de "remboîtant" car l'organe retrouve son volume initial.
memorize

Chapitre 1. Calorimétrie

Question Answer
Calorimétrie directemesure directement le flux de chaleur produit par l'organisme (en joules)
Calorimétrie indirectedétermine le flux métabolique à partir de la mesure de l'énergie libérée (enthalpie) au cours des transformations chimiques de l'organisme (en Joule/s)
1 L d'oxygène = cmb de Joules ?1 L d'O2 = 20 kJ
Facteurs intrinsèques (4) faisant varier le métabolisme - citer1) taille de l'organisme
2) rapport surface/volume
3) l'âge
4) le sexe
Facteurs extrinsèques (4) faisant varier le métabolisme - citer1) le travail
2) statut hormonal
3) température extérieure
4) alimentation
memorize

Recent badges