Create
Learn
Share

Physio respi

rename
baharicot2's version from 2017-06-08 10:30

Valeurs et ordres de grandeurs

Question Answer
Composition de l'atmosphère actuelleN2 78 % ; O2 21 % ; CO2 0,03 %.
Solubilité de l'O2 et du CO2 dans le sangO2 0,003 ; CO2 0,03 (retenir CO2 10 à 20 fois plus soluble que O2).
Épaisseur de la membrane alvéolo-capillaire0,3 µm.
Nombre d'alvéoles100 millions à la naissance, 300 millions à 8 ans (puis diminue au cours de la vie).
Stade embryonnaire3e à 7e semaine (carina à 5e semaine).
Stade pseudo-glandulaire7e à 17e semaine.
Stade Canaliculaire16e à 26e semaine.
Stade sacculaire22e à 36e semaine (surfactant à la 24e semaine).
Stade alvéolaire36e semaine à 8 ans.
Divisions des voies de conduction et de respirationDe 1 à 16 = conduction ; 17 à 19 = transition ; 20 à 23 = respiration.
Diamètre des voies respiratoiresTrachée = 15 à 20 mm ; bronchioles = 1 à 10 mm ; alvéoles = 0,3 mm.
Surface totale des alvéolesEnviron 100 m2 (= "un demi-terrain de tennis"… sauf qu'un terrain de tennis fait 130 m2… mais soit :p ).
Capacité vitale4-5 litres.
Volume courant500 ml.
Capacité pulmonaire totale5-6 litres.
Tiffeneau= VEMS/CV = 0,8 (pathologique si < 0,7).
FRFréquence respiratoire, environ 15/minute au repos.
VEMVolume d'espace mort anatomique (trachée, bronches, bronchioles et bronchioles terminales = voies de conduction) = environ 150 ml.
PaCO240 mmHg.
PvCO245 mmHg.
PAH2OPression de la vapeur d'eau dans les alvéoles = 47 mmHg.
PAO2100 mmHg.
PaO290 mmHg.
PvO240 mmHg.
Évolution de la PO2 de l'air aux veinesAir = 160 mmHg ; voies respiratoires = 150 mmHg ; alvéoles = 100 mmHg ; artères = 90 mmHg ; veines = 40 mmHg.
Évolution de la PCO2 des veines à l'airVeines = 45 mmHg ; alvéoles = 40 mmHg ; artères = 40 mmHg ; air = 0 mmHg.
Quotient respiratoire0,8 au repos (VO2 = 250 ml ; VCO2 = 200 ml) ; 1 à l'effort.
SaturationSaO2 = 97-98 % ; SvO2 = 75 % (--> environ 25 % d'extraction d'O2 par les tissus).
Concentration en Hb15 g/dl de sang.
CaO2210 ml/l (= 21 % = fraction d'O2 dans l'air).
Administration d'O2Administrer 1 l/min d'O2 augmente la FIO2 d'environ 3 %.
Modification du pH par le CO2- 10 mmHg PaCO2 entraîne + 0,1 au pH.
Temps de passage d'un érythrocyte dans le capillaire pulmonaireAu repos 0,75 seconde, à l'effort 0,25 seconde (juste suffisant pour faire remonter la PaO2 au max).
Seuil d'indépendance fonctionnelleVO2max de 15 ml/min/kg (= 1 l/min pour une personne de 70 kg).
Blocage des particules fines> 5 µm nez et pharynx ; 3 à 5 µm trachée et petites voies aériennes ; < 1 µm alvéoles, peuvent même parfois passer dans le sang.
Nombre de substances dans la cigarette4.000, dont 40 cancérigènes.
Temps pour que la nicotine arrive au cerveau7 secondes.
Valeur du test dichotomiqueTemps avant la première cigarette, plus ou moins de 30 minutes ?
Pression dans la circulation gaucheTélédiastolique 80 mmHg ; télésystolique 120 mmHg.
Pression dans la circulation droiteEnviron 15 mmHg.
Pression oncontique dans les capillaires pulmonaires24 mmHg dans les capillaires, 10 mmHg dans l'interstitium = résultante de 14 mmHg vers les capillaires.
Pressions des gaz alvéolairesO2 = 100 mmHg ; CO2 = 40 mmHg ; H2O = 47 mmHg ; N2 = 573 mmHg. Total = 760 mmHg.
Pressions des gaz veineuxO2 = 40 mmHg ; CO2 = 45 mmHg ; H2O = 47 mmHg ; N2 = 573 mmHg. Total = 705 mmHg.
pH du sang7,4 (= 40 nM H+).
HCO3- dans le sang24 méq/l.
PAO2 et PACO2 au point de rupture50/50 mmHg.
Pressions pleurales base/sommetÀ la base = -2,5 cmH2O ; au sommet = -10 cmH2O. En position couchée, patient obèse, anesthésie générale --> pression positive à la base --> atélectasie !
Objectif de l'oxygénothérapie en ARDSViser SaO2 à 90 % chez l'adulte, 95 % chez l'enfant.
Seuil de vasoconstriction hypoxiquePaO2 < 60 mmHg.
memorize

Bruits à l'auscultation

BruitDescriptionPathologie
Sibilances diffusesSifflement dans les deux poumons à l'expiration.Asthme + bpco
Absence de bruitPas de respiration à ce endroit.Pneumothorax ou épanchement pleural.
Murmure vésiculaireBruit lisse et sourd des turbulences de l'air dans la trachée, atténué par le passage dans le parenchyme.Respiration normale.
CrépitementsBruit de bulles, alvéoles emplies d'exsudat.Pneumonie en stade d'installation (crépitements d'indux) ou en stade de résolution (retour des crépitements) ou œdème pulmonaire.
Souffle tubaireBruit intense et rude, principalement à l'inspiration.Pneumonie en stade de consolidation (typique !).
Frottement pleuralBruits de froissement à l'inspiration et l'expiration.Inflammation des plèvres.
Crépitants velcro bilatérauxBruits de velcro ou de pas dans la neige à l'inspiration.Fibrose pulmonaire.
memorize