Create
Learn
Share

Muscle striée et Lisse

rename
elodiepayet's version from 2018-01-22 19:23

Section 1

Question Answer
caractéristiques myosine protéine motrice avec la capacité de créer le mouvement / • chaîne de protéines qui s’entrelacent pour former une longue et raide queue /• paire de têtes en forme de têtard qui sont connectées par des régions charnières élastiques.
Actine => filament mince une protéine globulaire / • d’actine G forment une longue chaîne, un filament appelé actine-F /• deux polymères d’actine F se tordent ensemble pour créer un filament mince.
Pont de myosineChaque molécule d’actine G a un site de liaison unique à la myosine. Chaque tête de myosine possède un site de liaison à l’actine et un site de liaison à l’ATP.
disque ZDisque Z = protéines en zig-zag servant de structure pour l’attachement des filaments épais (2 disques Z par sarcomère ; Z pour zwischen = entre).
Ligne M =protéines servant de structure pour l’attachement des filaments épais (1 ligne M par sacomère; M pour mittel = milieu).
Titine(élastique / couvre la distance depuis un disque Z jusqu’à la ligne M voisine. Elle procure de l’élasticité et stabilise la myosine
nébulinese trouvant le long des filaments épais, est attachée au disque Z mais ne s’étend pas jusqu’à la ligne M. Elle aide à aligner l’actine / non élastique
SarcomereUn sarcomère est un motif répété de bandes claires et foncées alternées, résultant de l’arrangement des filaments fins et épais
Lorsque le muscle est contracté, la zone H...la zone H et la bande I ont toutes les deux raccourci alors que la bande A reste constante.
signal calcique initieinitie le power-stroke quand les ponts transversaux de myosine pivotent et poussent le filament d’actine vers le centre du sarcomère A la fin d’un power-stroke, chaque tête de myosine relâche l’actine (pas tous en même temps !) puis pivote en arrière e se lie à une nouvelle molécule d’actine.
troponine3 protéines liant le calcium
tropomyosineest un polymère allongé de protéine contrôlé par la troponine. Au repos, la tropomyosine s’enroule autour des filaments d’actine et couvre partiellement les sites de liaison de l’actine à la myosine => « position off ». Par conséquent, la tropomyosine prévient la contraction.
Les signaux calcique et la troponine initient la contraction(1) La contraction démarre en réponse à un signal d’augmentation du calcium intracellulaire, (2) La troponine C se lie de manière réversible au calcium, (3) Le complexe troponine-calcium pousse la tropomyosine loin des sites de liaison de l’actine à la myosine, (4) -> « position on » = les têtes de myosine forment de solides ponts et effectuent un power stroke, (5) cela déplace les filaments d’actine
La myosine est une ATPase(1) L’ATP se lie à la myosine, la myosine relâche l’actine (2) La myosine hydrolyse l’ATP. L’énergie provenant de l’ATP provoque une rotation de la tête de myosine jusqu’à la position armée. La myosine se lie faiblement à l’actine. L’ADP et le Pi reste liés
Le power stroke (« basculement du pont »)La libération du Pi permet à la tête de myosine de pivoter (d’un angle de 90°à 45°) et de se balancer vers la ligne M, faisant glisser avec les filaments auxquelles elle est attachée. L’énergie potentielle des têtes armées devient alors de l’énergie cinétiquele power stroke qui déplace l’actine. (3) Le power stroke débute quand la tropomyosine quitte le site de liaison. Il est initié par un signal calcique. La tête pivote, la myosine libère le Pi et filament d’actine se déplace vers la ligne M.
La myosine libère l’ADPA la fin du power stroke, l’ADP est libéré, provoquant une liaison solide de la tête de myosine à l’actine (état de rigueur). Le cycle est prêt pour recommencer une nouvelle fois lorsqu’un ATP se lie à la myosine. (4) La myosine libère l’ADP à la fin du power stroke.
h. Le cycle contractile et l’état de rigueurEtape 2les fibres musculaires sont relâchées (l’ATP est hydrolysé) Etape 4L’ADP est libéré, il n’y a pas de liaison ni à l’ATP ni à l’ADP = état de rigueur. Il est normalement bref jusqu’à une nouvelle liaison à l’ATP. Il est cependant prolongé après la mort jusqu’à l’épuisement de l’ATP. C’est ce qu’on appelle le « rigor mortis ». Les ponts transversaux persistent pendant un jour ou deux jusqu'à ce que les enzymes décomposent les protéines musculaires.
Initiation du potentiel d’action musculaire par la libération d’acétycholine(1) Le neurone moteur libère de l’acétylcholine dans la jonction neuromusculaire (2) L’acétycholine se fixe sur son récepteur-canal, ce qui provoque une entrée de Na+ dans la cellule musculaire. Cette entrée de sodium initie un potentiel d’action musculaire (3) Le potentiel d’action dans les tubules T altère la conformation des canaux calciques voltage dépendants de type L, associé avec une entrée de calcium limitée. (4) Les canaux calciques voltage dépendants provoquent l’ouverture des canaux de libération du calcium (CRC = récepteurs ryanodine RyR) dans le réticulum sarcoplasmique, et le calcium entre dans le cytoplasme. (5) Le calcium se lie à la troponine, permettant la liaison actine-myosine. (6) Les têtes de myosine effectuent le power-stroke. (7) Le filament d’actine glisse vers le centre du sarcomère
Fibres à contraction lente oxydative type type I
Fibres à contraction rapide (typetype II
type IIaFibres à contraction rapide glycolytiques oxydatives(
type IIbFibres à contraction rapide glycolytique
memorize

Section 2

Question Answer
Vitesse de développement de la tension maximaleLa plus lente
Activité de la myosine ATPaselente
Diamètrepetit
Durée de contractionla + longue
Activité de la Ca- ATPase dans le RSmodérée
EnduranceRésistant à la fatigue
UtilisationLe plus utilisé posture
MétabolismeOxydatif, aérobie
Densité en capillairesélevée
MitochondriesNombreuses
Couleurrouge foncé
memorize

Section 3

Question Answer
Vitesse de développement de la tension maximaleIntermédiaire
Activité de la myosine ATPaserapide
Diamètremoyen
Durée de contractioncourte
Activité de la Ca- ATPase dans le RSélevée
EnduranceRésistant à la fatigue
UtilisationSe tenir debout, marcher
MétabolismeGlycolytique, mais devient plus oxydatif avec l’entraînement à l’endurance
Densité en capillairesmoyenne
MitochondriesModérées
Couleurrouge
memorize

Section 4

Question Answer
Vitesse de développement de la tension maximaleLa plus rapide
Activité de la myosine ATPaserapide
Diamètrelarge
Durée de contractioncourte
Activité de la Ca- ATPase dans le RSélevée
EnduranceRapidement fatigué
UtilisationLe moins utilisé = sauter, mouvements rapides et fins
MétabolismeGlycolytique, plus anaérobie que le type à contraction rapide
Densité en capillairesfaible
Mitochondriespeu
Couleurpâle
memorize

Section 5

Question Answer
si chaque unité motrice contracte d’une manière tout-ou-rien, comment le muscle peut-il créer des gradients de contraction, de force et de durée variables ?en changeant le type d’unités motrices qui sont actives - en changeant le nombre d’unités motrices qui répondent à un moment donné
recrutement asynchronedes unités motrices prévient la fatigue (lors des contractions submaximales); le système nerveux module les taux d’activation des neurones moteurs afin que différentes unités motrices prennent leur tour pour maintenir la tension musculaire.
contraction isotoniquescréent une force et déplacent un poids / le muscle se contracte, rétrécit et crée suffisamment de force pour déplacer un poids. - Une action concentrique est une action de raccourcissement - Une action excentrique est une action d’élongation
contractions isométriquescréent une force sans déplacer de poids / Dans une contraction isométrique, le muscle contracte mais ne se rétrécit pas. Elles sont possibles grâces aux éléments élastiques en série. Ce sont les fibres élastiques dans les tendons qui attachent les muscles aux os, et dans les tissus conjonctifs entre les 62 fibres musculaires ainsi que les protéines du cytosquelette élastique dans les fibres musculaires entre les myofibrilles et faisant partie des sarcomères. Les sarcomères rétrécissent, générant une force, mais les éléments élastiques s’étirent, permettant au muscle de garder la même longueur.
memorize

Section 6

Question Answer
Muscle lisse phasiqueMuscle qui subit des périodes de contraction et de relaxation
Muscle lisse toniqueMuscle qui est continuellement contracté
Muscle lisse unitaireles cellules sont connectées électriquement par des jonctions gap
Muscle lisse multi-unitaireles cellules ne sont pas liées électriquement, elles fonctionnent de manière indépendante
muscles lisses unitairessont aussi appelés muscles lisses viscéraux. Les cellules sont connectées par des jonctions gap. Toutes les unités contractent au même moment, pas conséquent il n’y a pas d’unité de réserve disponible pour augmenter la force de contraction
muscles lisses multi-unitairesCes cellules ne sont pas liées électriquement, et chacune peut être stimulée de manière indépendante. Leur disposition permet un contrôle fin des contractions à travers une activation sélective de chaque cellule musculaire individuelle. Une augmentation de la force de contraction nécessite le recrutement de fibres additionnelles.
La phosphorylation de la myosine contrôle la contraction du muscle lisse1. Les concentrations de calcium intracellulaire augmentent quand le calcium entre dans la cellule et est libéré par le réticulum sarcoplasmique 2. Le calcium se lie à la calmoduline (CaM) 3. Le CaM active la chaine légère de myosine kinase (MLCK) 4. La MLCK phosphoryle les chaines légères dans les têtes de myosine (MLC) et augmente l’activité de la myosine ATPase.
memorize