Create
Learn
Share

La maturation, la traduction (3)

rename
lisgr's version from 2016-06-25 17:54

Maturation de l'ARNm

Question Answer
Quand commence la maturationavant que la transcription ne soit terminée
Ou se met la coiffe de l'ARNen 5'
La coiffe est constituée de7 méthyl GTP
Formation de la coiffele premier nt de l'ARN et triphosphaté (5' TP), la guanine monophosphate arrive en 5' et ajoute une liaison (5'5') avec 2 phosphates déja présents (2 part). Puis cette guanine est méthylée en C7
Quelle est la liaison - 7 méthtyl guanine avec ARNmliaison entre 2 acides phosphoriques, anhydride d'acide
Rôle de la coiffe 5'1° empêcher la dégradation par les exonucléases 2) reconnaissance pour exportation hors du noyau 3) Rôle dans l'initiation de la traduction
Ou est située la queue poly Aà l'extrémité 3', APRÈS AUG
Séquence concensus de polyadénylationAAUAAA (signal de fin de transcription) ... Signal qu'on compte +- 30 nt après, exonucléase détruit toutes les bases après ces 30nt en 3' et ajout de queue poly A
Qui ajoute la queue poly apoly a polymérase
Qui ajoute la coiffe 5'une guanyl transférance (IMPOSSIBLE ARN polymérase, car ajouté dans le sens 3' -> 5')
NRJ utilisée par la guanyl transféraselibération du phosphate
NRJ utilisée par la poly A polymérasedes pirosphates inorganiques des Adénines
Taille de la queue poly A250 nt
Matrice pour la formation de la queue poly aaucune, car la séquence poly A n'est pas dans le génome
Un gène commence et se termine toujours par un exonVRAI
Si il y a n exons cb d'intronsn-1
Qui catalyse l'épissagele spliceosome
Séquences reconnues par le spliceosome1° site donneur (au bout de l'exon 1/ début de l'intron 1) 2) séquence accepteur au bout de l'intron 1 / début de l'exon 2 3) séquence concensus au milieu
Étapes du spliceosome1) découpe extrémité 5'du site donneur, la ramène au A du milieu= lasso puis les exons sont recollés
Ou se produit la maturation dans la celluledans le noyau
Sites donneurs et receveurs alternatifsles sites donneurs et receveurs peuvent ne pas être à l'extrémité exon / intron mais au milieu d'un exon, ce qui raccourcirait l'exon
Epissage et promoteurs alternatifs %concerne 95% des gènes qui ont plusieurs exons
Combien d'ARN m différents20 000 gènes codent pour des ARNm, et 100 000 ARNm différents
Il y a des introns dans les gènes bactérinesquelques uns (rare)
Il y a des introns dans les gènes mitochondriauxnon
Rôle présumé des intronscar persistance, épissage alternatif, influence de certains gènes
L'éditionchangement d'une base APRÈS la transcription, par exemple pour créé un codon stop, raccourcir la protéine qui est différente selon le tissu
Exemple de protéine qui subit l'éditionapolipoprotéine B, selon les tissus
1 Gène plusieurs ARN mVRAI
1 gène plusieurs protéinesVRAI, en fonction de la disposition de AUG
memorize

La traduction

Question Answer
Ou a lieu la traductiondans le cytosol
Quand commence la traductionUNE FOIS que la maturation est terminée car dans le cytosol
Codonensemble de 3 NT qui codent pour 1 AA
Combien de combinaisons de codons est il possible de réaliser64
Redondanceplusieurs codons codent pour 1 même AA
Remarque sur les séquences redondanteselles commencent souvent par les 2 même prmiers nt
Cadre ouvert de lecturede aUG .... codon stop ! La partie uniquement traduite
Quelle partie n'est pas traduite1) 5'UTR: a) coiffe, b) la partie exon/intron avant AUG 3) 3'UTR a ) la qéquence Exon/ intron après STOP bà la séquence polyA
Code génétique universel ?Presque, variations dans les mitochondries et bactéries 1) séquence des condons stop 2)commence parfois par CUG ou ou une valine 3) pas de coiffe, poly A, introns
Rôle de l'ARNtreconnaitre un codon, y amener l'AA correspondant
Ou l'ARNt transporte t'il l'AAsur le OH du sucre situé en 3'
Strucutre II de ARNttrèfle
Strucutre III de ARNt3D en forme de L
séquence ARNt particulière1) nucléotide D: dihydrouridine 2) psi: pseudouridine
Un ARNt peut transporter des AA différentsFAUX, ils reconnait des codons différents mais transporte toujours le meme AA
Nombre d'ARNt49 pour 61 codons (sans les 3 stop)
l'ARNt est spécifique d'un AAVRAI
Liaison 3' OH et AAliaison ester
Lien entre les différents phosphates qui lient lADNAnydride d'acide
Sens anticodon / codonon lie anticodon 5'-> 3' donc le codon est inverse (lit 5'3' aussi)
Plusieurs domaines de l'ARNt1) boucle D en 5', 2) anticondon 3) boucle psi 4) fixation en 3'
Ajout des nucléotides modifiées à l'arntajoutés par édition APRÈS transcription
Quelle enzyme lie l'aa À l'extrémité 3'aminoacyl ARNt synthéthase
Combien de sortes aminoacyl ARNt synthéthase ?20 pour les 20 AA
Un aminoacyl ARNt synthéthase est spécifiqu d'un AAVRAI
Aminoacyle ARNt synthéthase a besoin d'NRJvrai
memorize

 

Question Answer
SU du ribosome bactérien30S et 50 S
SU du ribosome eucaryote40 S et 60 S
SU du ribosome mitochondrial28 S et 39 S
Constitution des SU du ribosome bactérien30S) 1 ARNt + 21 protéines 50S) 2 ARNt + 31 protéines
Consitution des SU du ribosome aucaryote40S) 1 ARNt + 33 protéines 60S) 3 ARNt + 49 protéines
Constitution des SU du ribosome mitochondrie28S) 1 ARNt + 29 protéines 39S) 1 ARNt + 48 protéines
Vitesse de sédimentation du ribosome bactérien70s
Vitesse de sédimentation du ribosome eucaryote80s
Vitesse de sédimentation du ribosome mitochondrial55S
% ARN / prot ribosome bactérien66% ARN
% ARN / prot en masse, ribosome eucaryote60% ARN
% ATN/ prot en masse, ribosome mitochondrial69% PROTÉINES
Masse ribosome bactérien2520 kDA
Masse ribosome eucaryote4220 kDA
Masse ribosome mitochondrie2710
memorize

 

Question Answer
Structure IIre des ARNthélices et tiges boucles
Les ARN des ribosomes mitochondriauxsont formés partiellement sur base d'ADN mitochondrial
Il faur des ribosomes pour fabriquer d'autres ribosomesVRAI
Étapes de la synthèse des ribosomes eucaryotes1) gènes qui codent pour les protéines ribosomiales sont transcrits -> ARNm -> sortent du noyau, 2) Ces ARNm, sont traduits par des ribosomes dans le cytosol 3) le sprotéines ribosomiales sont réimportées dans le noyau 4) Transcription des gènes qui codent pour ARNr, 5) Assemblage prot + ARNr dans le NUCLÉOLE 6)les SU sont exportées dans le cytosol
Les 3 étapes de la traductionInitiation, élongation, terminaison
eIFfacteur d'initiation eucaryote
eEFfacteur d'élongation eucaryote
eRFfacteur de terminaison eucaryote
Séquence de début de traductionAUG à l'intérieur d'une séquence Kozak (souvent le premier aug, car rarement le ribosome ignore le premier aug s'il n'est pas Kozakin)
Initiation1) La petite SU du ribosome se fixe à la coiffe 5', grâce à des facteurs d'initiaiton eIF-1 à eIF5 2) Un arnt avec méthionine vient se fixer sur la petite SU (aussi grace à eIF, SITE P) 3) ils naviguent sur l'ARNm à la recherche de Kozak AUG 4) fixation de la grande SU et départ des eIF
Le ribosome recrute la méthionine après avoir lu la séquence AUG de la séquence Kozakfaux
Le premier ARNt qui transporte la méthionine se place dans le site E de petite SUFAUX, dans le site P (2ème) de la GRANDE SU
Fixation de ARNt sur la petite sous uniténécessite de l'NRJ sous forme de GTP (éventuellement changeable / ATP)
Dans le cytosol on retrouve des ribosomes associés en 2 SU dans l'attente de la traductionFAUX, sont séparés lorsqu'il n'y a pas d'ARNt entre les deux (que quand traduit que c'est associé)
Lecture de l'ARNtil lie en 5' -> 3'
Élongation1) Nouvel arrivage Le ribosome lie le second condon, un nouvel ARNt arrive avec son AA dans le site A. Cette étape nécessite eEF1 et de l'NRJ. 2) liaiosn Puis le premier AA est lié par transpeptidation (liaison peptidique) au second AA (MET = N term, TOUJOURS DANS LE SITE A) 3) translocation
Translocation eEf2 + GTP permet de pousser le ribosome de 5' -> 3' ce qui fait progresser les ARNt dans les sites de la grande SU: Le premier: dans le site E (exit), est expulsé, Le deuxième: dans le site P, le prochain arrivant dans le site a
Recrutement du nouvel AA / ARNtnécessite de NRJ sous forme de GTP
La méthionine représente l'xtrémité C term de la protéinefaux, N term
Quelles sont les étapes qui nécessitent de L'NRJ sous forme de GTP1) fxation ARNt à la petite SU 2) recrutement de l'autre ARNt 3) translocation
L'AA du site P est chargé de toutes les liasions peptidiquesVRAI, mais quand il arrive il arrive d ans le site A et recoit déja les peptides
Un nouvel AA arrivant arrive dans le site AVRAI (sauf ARNt met sur le site P dès qu'il arrive)
Qui fait la transpeptidationenzyme peptidyl transférase
Enzyme peptidyl transférasen'est pas une protéine, c'est un ribozyme: ARNr qui a une activité enzymatique, ici il s'agit de l'ARNr 28 S
réaction de transpeptidation - chimiquementsn, Le carbonyle d'1 AA est attaqué par l'azote de l'autre = lien amide
terminaisonRencontre 1 codon stop, pas AA, donc pas ARNT. Fixation de eRF dans le site A. eRF hydrolyse le lien ester C terminal: libère le peptide. Séparation des 2 SU
Un ARNm peut être utilisé plusieurs fois pour créer une protéineVRAI
départ alternatif de traduction eucaryoteLe complexe petite su + ARNt met, ne reconnait pas la 1ère séquence AUG. Prend autre AUG -> protéine sera différente. Souvent CHANGE APS LE CADRE DE LECTURE
Départs alternatifs des viruseux, ont plein d'AUG non e phase, code pour des protéines différentes
AUTRE NOM DE CADRE DE LECTUREORF
IRES rôlele ribosome se fixe en plein milieu de l'ARN sur une séquence IRES (se fait passer pour une coiffe 5'): forme un nouveau cadre de lecture, une nouvelle protéine
Ires structureséquence complexe, structure secondaire tigeboucle en doubles brins, forme des hélices
IRES, chez quivirus
NRJ transfer AA sur ARNt2 ATP/ AA
Initiation2 ATP + 2GTP (1 seule fois) -> comprend la méthionine
Élongation2 GTP/ aa
Terminaison2GTP
NRJ transcription3NTP/ aa
Les protéines attendent la fin de la traduction pour se replierFAUX
HBA1Hémoglobine alpha 1
memorize

Recent badges