Create
Learn
Share

Imagerie Medicale Dc Et Pneumo

rename
jsl83's version from 2017-06-20 10:27

Quelques nombres à retenir

DonnéeValeur
Taille d'un ganglion pathologique> 10 mm (petit axe)
Diamètre de l'aorte* En amont des artère rénales : 2,8 cm
* En aval des artères rénales : 1,8 cm
* Risque de rupture d'anévrysme si > 4,5 cm
Occlusion du grêleDistension des anses > 2,5 à 3 cm sur ≥ 10 cm de longueur
Occlusion du côlonDistension de 6 à 9 cm
Score d'Agatston* Détection automatisée de toute densité > 130 UH
* Score > 400 = risque coronarien très élevé
Rapport des diamètres VD/VG dans l'embolie pulmonaireSi > 0,9, patient à risque de décéder dans les 30 jours
Seuil pour traiter une THHArtère d'alimentation ≥ 3 mm
Pcap sur une radio normale5-10 mmHg
Pcap sur redistribution apicale (HT veineuse)15-25 mmHg
Pcap sur redistribution apicale + œdème interstitel (HT veineuse)25-35 mmHg
Pcap sur œdème alvéolaire> 35 mmHg
D-dimères sur EPSeuil 500 µg/l --> Sn 99 % ; Sp 40 %
HTAPPAP moyenne > 25 mmHg au repos
Anomalies cardiaques associées à l'artéria lusoria gauche5 %
Anomalies cardiaques associées à l'arc aortique droit en miroir90 %
Anomalies cardiaques associées à la coarctation aortique50 % (souvent bicuspidie)
Taille d'un micronodule< 5 mm
Taille d'un nodule5-30 mm
Taille d'une masse> 30 mm
Petite opacité ronde, probabilité de nodule ?80 % nodule mais 20 % (= quand même souvent) pseudo-nodule !
Nodule de découverte fortuite, bénin ou malin ?60 % bénin, 40 % malin
Nodule < 4 mm (scanner), gravité ?99 % sont bénins
Présence de nodule chez les fumeurs ?> 50 % de chance de trouver au moins un nodule chez les fumeurs !
Densité d'un nodule calcique> 250 UH (bénin ou malin)
Densité d'un nodule tissulaire30-70 UH (bénin ou malin)
Densité d'un nodule hydrique0-20 UH (bénin)
Densité d'un nodule graisseux-80 à -100 UH (souvent hamartome = bénin)
Densité d'une cavité aérique-800 UH
Rehaussement au produit de contraste (scanner)* Si rehaussement > 40 UH : malin
* Si rehaussement < 10 UH : bénin
Fréquence de changement d'une voie centraleTous les 10 jours (sauf PAC : plusieurs années)
Position d'une voie centrale1 cm sous la bronche souche droite
Position d'un tube endotrachéal5 cm au-dessus de la carène
memorize

Techniques de référence

PathologieTechnique de référence
Choc hémorragique de l'abdomenÉchographie
Perforation du tube digestifScanner injecté (localisation + cause) > Rx (localisation)
Occlusion du tube digestifScanner injecté (localisation + cause) > Rx (localisation)
Ischémie tube digestifScanner
PancréatiteScanner (écho inutile)
Douleur hypochondre droitÉchographie
Douleur hypochondre gaucheScanner
Douleur fosse iliaque droiteÉchographie puis scanner
Douleur fosse iliaque gaucheScanner ou échographie
Colique néphrétique* En général --> scanner
* Jeune femme mince --> échographie
Atélectasies* Rx généralement suffisante
* Scanner utile dans les cas ambigus (pour éliminer une tumeur)
* IRM inutile
* Fibroscopie si on suspecte une tumeur ou un corps inhalé
KystesIRM
Artères coronairesScanner
Calcifications valvulaires ou annulairesRx
Calcifications péricardiquesRx
Calcifications myocardiquesRx
Pontages coronariensScanner
StentsScanner
Cardiopathies congénitalesScanner (NB : en cardio pédia c'est plutôt échographie)
Viabilité du myocardeIRM
EmphysèmeScanner
EmbolieScanner
Péricarde* Échographie (première ligne)
* Scanner (calcifications)
* IRM (tissus mous, répercussions fonctionnelles)
Épanchement péricardiqueÉchographie
ValvesÉchographie
Hypervascularisation pulmonaireRx de face (debout)
Embolie pulmonaire* Rx pour exclure autres pathologies
* Scanner = gold standard
* Scintigraphie pour certaines indications (allergie produit de contraste par exemple)
Thrombose veineuse profonde* IRM = gold standard (si disponible)
* Écho Doppler = le plus utilisé
HTAP* Rx : diagnostic difficile
* Scanner : diagnostic difficile, on en fait un pour trouver l'étiologie
Dissection aortique* Patient stable : scanner
* Patient instable : écho trans-œsophagienne au lit
Syndromes interstitielsScanner
Suspicion d'un pseudo-nodule ?1. Vérifier que le patient n'a pas d'objet sur lui
2. Comparer avec d'anciennes images dans le PACS
3. Sinon technique de référence : radioscopie (très irradiant !) ou scanner low-dose (mieux)
Détection et caractérisation d'un noduleScanner > IRM >>> Rx
Caractérisation d'un nodule costal vu en RxScanner (îlot osseux compact très fréquent)
Épanchement pleural* Rx et CT : aspect homogène
* IRM ou écho : on peut visualiser les cloisons, mais ce n'est pas indiqué
Épanchement pleural en position couchéeÉchographie
Bilan d'extension du cancer bronchique1. PET-scan (métastase), IRM (cerveau)
2. EUS ou EBUS (ganglions)
4. Si scanner positif et E(B)US négatif --> médiastinoscopie (invasif !)
Fracture du scaphoïdeScintigraphie osseuse
memorize

Quelques signes radiologiques

SignePathologie
Vaisseau en queue de radisEmbolie pulmonaire
Spine sign* Pneumonie
* Atélectasie
CroissantAspergillome
Halo* Aspergillose
* Hémorragie autour d'une nodule (métastase)
Halo inverséBOOP
Bronchogramme aérique= Signe d'une condensation ou d'un syndrome alvéolaire
* OAP
* Carcinome lépidique
* Pneumonie ronde (= lobaire)
* Lymphome primitif pulmonaire
Angiogramme= Artère opacifiée au sein d'une condensation parenchymateuse, par exemple carcinome lépidique (mais non spécifique)
Crazy paving patternProtéinose alvéolaire
Rayon de mielUIP
Verre dépoli* OAP
* Pneumocystose (pneumocystis jirovecii)
* Aspergillose
* Sclérodermie
* NSIP
* Pneumonie lipidique
Double contourLésions ou anomalies dans un plan différent de l'organe sain, par exemple HOG se distingue de l'OD
SilhouetteLésions ou anomalies au contact d'un organe sain, par exemple pneumonie, atélectasies se confondant avec le médiastin
memorize

Recent badges