Create
Learn
Share

Externat - Pole 2 - HGE - Nutrition- Généralités

rename
louise's version from 2018-11-12 17:59

Généralités

Question Answer
Apports nut glucides4 kcal
Apports nut lipides9 kcal
Apports nut protides4 kcal
Apports nut alcool9 kcal
Composantes dépense énergétique totaledép énergétique repos (DER) (60%) + niveau activité physique (NAP) (est ajustable) + thermogenese alimentaire (10%)
Fdr dénutrition caloriquevieux + précarité + étiologie dénutrition
Fdr obésité adulteATCD fam, manque sommeil, obésité infantile, vieux, socio eco fb, psycho (dépression, TCA, hyperphagie boulimique), alim & sédentarité
Fdr obésité enfantATCD fam ( 1 parent RRx3, 2 parents RRx5), sommeil, grossesse (tabac, diabète gesta, restriction calorique), pas allaitement, prise poids ++ <2 ans, rebond adipoqire précoce, alim & sédentarité, attitude inadaptée de l'entourage pour alim
Part des glucides dans apports caloriques totaux recommandés~50%
Types de glucides et ration équilibrée1/3 glucides simples (lactose, saccharose, fructose, glucose), 2/3 glucides complexes (amidon)
Methode pour évaluer besoins individuels nutritionnels physiosAUCUNE
Macro nutrimentsglucides, lipides, protides GLP
Macro elements ionsNa, Ca, K
DT1insulinopenie
DT2insulinoR
Hyper triglyceridemieinsulinoR
Apports en sucre et glucides simples chez adulte10% AET = 200 kcal = 50g
Rôle des lipidesprincipale réserve en E, composition mb cell, précurseurs stéroïdes
Part des lipides dans ANC totaux35 à 40%
Groupes à risque en carence acides gras essentielsprématurés, femme enceinte, vieux, syndrome de malabsorption
Différents types d'acides grasAcides gras saturés (10% AET lauriques, myristiques, palmitiques dans prod laitiers et viande), Acides gras monosaturés (15 à 20%AET dont 1/2 lipides, acide oléique dans huile, parfois poissons, diminuent LDL sans abaisser HDL) et acides gras poly insaturés (5% AET, oméga 3=acides linoleniques qui dim HDL role protecteur atherome, oméga 6=ac linolenique et arachidonique dim LDL)
En pratique lipidesdim AGS, augmenter AGI, privilégier oméga 3
Rôles protéinesMetabo + muscles + defense (Igg), énergie..., 10 à 15% ANC, reco 0,8g/kg/j)
Groupes à risques carences protéiquesvieux, précarité, pathologies à pertes protéiques
Besoin apports protéiques sipatho rénale (+ si syndrome néphrotique,- si IRC), patho hépatique (- si encephalopathie hépatique), dénutrition protidique, hypercatabolisme protidique (corticotherapie, Cushing), si goutte ou hyperuricemie (supprimer aliments riches en purines)
bilan NaEC, garant de la volemie, assuré par le rein, regulé par SRAA, ANP
ANC en Na pop générale6,8 g/j
Besoin augmenter apport en Nasi hypovolemie ou perte de sel (déshydratation EC, I surrénale)
Besoin limiter apportIRC, HTA, IC, surcharge hydrosodee en général
Bilan Kbon fonctionnement muscles (myocarde), assuré par le rein via SRAA, système E, pH
Limiter apports K siinsuffisance renale
Rôle Ca99% pour os, 1% circulant pour coagulation, conduction nerveuse, contraction musculaire
Sources Caproduits laitiers, eaux minérales
Limitation apports Cahyper calcémie chronique, lithiase calcique intestinale
Augmentation apports Caostéoporose, hypocalcemie IRC
Besoins Ca adulte 18 à 55 ans1g/j
Rôle Fesynthèse Hb et myoglobine, transporteur O2 pour les tissus, cofacteur réactions en dont synthèse ADN
Différentes formes Feréserve (hépatique, corrélé à ferritine circulante) et circulante (fer sérique lié à la transferritine)
Répartition du Fe70% heminique (Hb et globine), 30% non heminique (réserve et circulation)
Sources Feviandes, œufs, produits laitiers, certains légumes
Métabolisme Feabsorption duodénale (faible taux !!), pertes et utilisations si H (1mg/j :sueur, urines, bile, peau), F (règles 2mg/j), grossesse (augmentation pour besoins fœtus), croissance
Groupes à risque carence Fefemmes en âge de procréer (règles irrégulières, abondantes), femmes enceintes, nourrissons (réserves + faibles, besoins augmentés pour croissance, faible teneur en fer lait mat), jeunes enfants en croissance, adolescent (è), végétariens, bas niveau socio eco
ANC Fe Homme adulte10mg/j
ANC Fe femme ménopausée10 mg/j
ANC Fe femme réglée15 mg/j
Pathologie déficit en Fecarence martiale avec anémie ferriprive
Autre nom vit B9 et type vitamine acide folique est HYDROsoluble
Rôles vit B9 (acide folique)métabolisme aa et ac nucléiques, synthèse neuromediateurs, dvp tissus femme enceinte placenta fœtus
Sources vitamine B9levure, foie volaille, lentilles, épinards, pissenlits
Pathologie B9troubles liés nn renouvellement tissu turn over rapide (anémie macrocytaire, troubles muq et dig),
troubles synthèse neuromediateurs ,
pathologies obstétricales (pb dvp tissus maternels, anomalies neurulation fermeture incomplete tube neural, RCIU possible),
role carence dans pathologie CV via hyperhomocysteinemie
ANC vit B9 homme adulte350 μg/j
ANC vit B9 femme adulte300 μg/j
Vit D typeLIPOsoluble, synthèse en partie par l'organisme
Rôle vit Dfavorise absorption int Ca et phosphore, maintient minéralisation optimale tissus minéralisés, assure homeostasie phosphocalcique
Source vit Dpoissons gras
Métabolisme vit Dorigine alimentaire ou la peau, réserve foie, muscle, tissu adipeux, transformation en vit D3 active via enz sécrétée par le rein (1α hydroxylase)
Carence en vit Drachitisme (enfant), osteomalacie (adulte)
Symptômes hypocalcemie importantetorsade de pointes, convulsions, allongement QT + facteur favorisant ostéoporose
Groupes à risque déficit Canné, nourrissons, vieux, malabosrption, femme enceinte, peau pigmentée
ANC vit Dhommes et femmes adultes 5 μg/j
Triple role alimentation- apport E et nutriments
- hédonisme
- symbolique
Recommandations alimentaires- fruits et lég > 5 /j
- féculents à chaque repas
- laitages 3 /J
- viandes, poissons, oeufs 1 à 2 / j
- matières grasses, salées, sucrées à limiter
Principal biais de l’enquête alimentairesubjectivité de l’estimation et de la déclaration
Méthodes d’évaluation de l’apport alimentaire- interrogatoire alimentaire
- carnet alimentaire
- histoire alimentaire
- questionnaire de fréquence
3 objectifs de la consultation de dépistage alim- connaître habitudes diététiques (type alim, qtité, répart, carences ? )
- cerner comportement alim et déceler TCA (pathologie nutritionnelle ? )
- sensibiliser patient (modif hab alimentaires )
3 points à prendre en compte pour l’intervention nutritionnelleterrain + comportement alim + diététique
Conseils diététiques portent suraliments + comportement alim + mesures complémentaires spé au terrain ou patho donnée
Conseils diététiques sur les alims- diversifier alim
- ajuster fréq conso certains aliments
- savoir lire étiquetage nutritionnel
Conseils diététiques sur comportement alimentaire- rythme des repas (1 principe: éviter jeune prolongé)
- fractionner en 5 prises pour éviter grignotage
Obligation pour la prescription nutritionnelles’inscrire dans démarche thérapeutique globale
Risques régime restrictifdénutrition
Risques régime non équilibrécarences en micro nutriments
Risques régime trop austère pour sujet obèserestriction cognitive
Évaluation patient avant prescription nutritionnelle- bilan somatique complet de l’état nutritionnel
- évaluation des apports alim et habitudes alim → diététique
- évaluation comportement alimentaire
Grands principes prescription nutritionnelle- inclure alim dans projet thérapeutique
- rapport B/R au long cours
- évaluation précise du patient, du comportement alim, de la diététique
- expliquer interet changement alim
- réévaluer
Différentes catégories à considérer pour prescription nutritionnelle
- E: normo, hypo ou hyper calorique selon IMC
- macro nutriments: éq, élargissement ou restriction d’un groupe
- glucides: exclure sucres d’IG trop elevé
- lipides: hyperCT ? restriction AG saturés ?
- protides: restriction protidique ou élargissement? Hypo puriniq ?
- sodium
- potassium
- calcium
- Acides/bases selon diurèse alcaline
- eau (goutte, lithiase, IU)
- groupes de nutriments + spé selon pathologie
memorize

Nutrition et grossesse

Question Answer
4 étapes de la grossesse- fécondation et implantation 2 semaines
- organogénèse 6 semaines(formation organes et différenciation des cell, division cell intense, si carences malformations ou retard de formation )
- croissance foetale 7 mois (maturité des tissus, ATT unité foeto placentaire)
- accouchement (pertes sanguines)
en théorie femme enceinte bien nourrie et en bonne santé et respectant les ANCpas besoin de supplémentation pendant la grossesse
FDR carence nutritionnelle pendant la grossessejeune
- bas niveau socio eco educ
- grossesses rapprochées
- grossesses multiples
- alcool et tabac
- pathologie chronique sous jacente
6 axes prioritaires chez la femme enceinte- fer: carence martiale et anémie
- acide folique (B9): malformations SNC
- calcium: besoins maternels et foetaux
- vitamine D: rachitisme
- iode: goitre chez la mère et hypothyroidie chez nné
- risques infectieux: toxoplasmose et listériose
conseils sur poids+1kg/ mois ( 7 à 18 kg max)
pour le poids faire attention à diabète gestationnel, HTA gravidique, macrosomie
recommandations energie- 1er trimestre: ration de base + 100 kcal/j
- 2ème et 3 ème trimestre: ration de base + 300 kcal/j
recommandations protéines- 1er trimestre 0,8 g/kg/j
- 2ème trimestre 0,9 g/kg/j
- 3ème trimestre 1g/kg/j
recommandations lipides et glucidespop G
utilisation de Fer et répartition1000 mg avec
- 400 mg augmentation masse globulaire maternelle
- 300 mg réserves foetales
- 200 mg pertes à accouchement
- 100 mg placenta
ANC fer femme enceinte30 mg/j
excès de ferdanger de RCIU
recommandations bilan FerNFS systématique au début et à 6 mois avec supplémentation QUE si anémie ferriprive
besoins femme enceinte en folates B9400 μg/j
recommandation folates+ 0,4 mg/j à arret contraception et/ou désir grossesse et arret à 8 semaines, idem pour prévention secondaire malformation neurologiques ou risques
evolution besoins en iode pendant grossesse et allaitementaugmentation 150 --> 200 μg/j
causes évolution besoins iode pendant grossesse et allaitementDFG aumgente + transfert vers le foetus + stimulation thyroidienne augmentée par ++ TSH et ++ HCG
conséquences carences en iode grossesse- hyperplasie de la thyroide (goitre) réversible puis irréversible (risques nodules)
- parfois hypothyroidie maternelle --> hypothyroidie foetale et néonatale + troubles dvp psychomoteur
PEC carence iode- dépister via enquete alimentaire
- dépistage d'un goitre par palpation systématique
- supplémentation iodée +/- mesures alim pour apport de 150 μg/j chez toute femme et 200 μg/j femme enceinte
double problème calcium et vit D femme enceinte- taux circulants vit D mère > foetus
- activation VD se fait dans unité foeto placentaire
evolution besoin Ca femme enceintePAS augmentés !!!
ANC vit D1 administration unique de 100 000 ui au 7ème mois (10μg/j = 2x besoins pop G) + exposition soleil
ANC Cabesoins inchangés de 10000 mg/j
listériosedue à listéria monocytogenes, peut donner
- méningites à liquide clair ou panaché mère
- abcès placentaires
- infections nné
prévention listériaéviter conso de produits non ind, fromage au lait cru + croutes de fromage, charcut sans recuisson, poissons crus et fumés, nettoyer frigo 1x/ mois au vinaigre blanc
toxoplasmosetoxoplasma gondii sous forme de kyste dans muscles, chez chats, dans terre
3 tableaux infection toxoplasmose- primo infection sain synd pseudo grippal, avec syndrome mononucléosique
- réact si ID abcès cérébraux, autres organes touchés
- primo infection femme enceinte risque foetopathie
prévention femme enceinte toxoplasmosese laver les mains, pas viande crue, éplucher et laver F&L, pas de chats, jardiner avec gants
précautions diag toxoplasmosesi séronég, dosage mensuel sérologie IgM
memorize