Create
Learn
Share

The domain Memorize.com is for sale!
contact: craig AT memorize.com

Externat - Pole 2 - Cancérologie

rename
louise's version from 2018-12-08 20:04

Chimiothérapies

Question Answer
poisons des topo isomérasesvs TOPO II
- agents alkylants (anthracyclines)
- agents non intercalants (epidopophyllotoxines)
quelle catégorie pour les anthracyclinesappartiennent aux agents intercalants (poisons topo II)
chefs de file anthracyclinesandrada est dehors adramycine, doxorubicine
indications anthracyclines- K du sein
- sarcomes
- tumeurs pédiatriques
- leucémies
- myélomes
- lymphomes Hodgkiniens et Non Hodgkininens
toxicité aigue anthracyclines- alopécie
- mucite
- vomit
- pancytopénie
- toxicité cutanéo muq (extra vasations et nécrose) ~admin QUE en IV)
toxicité chronique anthracyclines- cardiaque grave +++ cumulative: insuffisance cardiaque (ne pas dépasser 550 mg/m²)
- toxicité limitante cumulative (cardiopathie avec IVG)
autres utilisations anthracyclines- 4 épiadriamycine: act anti tumorale + fb, max 900 mg/m²)
-
mitoanxtrone~ proche anthracyclines, toxicité cardiaque + fb, pour K prostate métastatique, non alopéciant mais hématotoxique)
quelle catégorie pour épipodophyllotoxinesagents non intercallants (poisons topo II)
chefs de file épipodophyllotoxinesétoposide
indications épipodophyllotoxines- peut être utilisé à haute dose
- élimination rénale (ATT si IR)
- IV ou PO
- K testicule, K bronchique petites cellules
toxicité aigue épipodophyllotoxines- hémato
- muq
- alopécie totale
- cytolyse et maladie veine occlusive du foie possible
toxicité chronique épipodophyllotoxinesleucémie aigue secondaire précoce
CT agents alkylantscausant lésions directes à l'ADN, 3 sous catégories
- dérivés du platine (cisplatine)
- béomycine
- moutardes azotées (cyclophosphamide = endoxan)
quelle catégorie pour dérivés du platineagents alkylants (lésions directes ADN)
chefs de file dérivés du platinecisplatine
indications dérivés du platine- K testicule
- K ovaire
- ostéosarcome
- carcinome épidermoide
- ADK dig SAUF CCR)
- K broncho pulmonaire à petites cell et non à petites cell
toxicité aigue dérivés du platine- vomit
- IRA avec fuite ionique à prévenir par hyperhydratation
- toxicité cochléaire
toxicité chronique dérivés du platine- toxicité limitante cumulative IRC > 600 mg/m²
- toxicité cochléaire
- neuropathie sensitive
autres utilisations dérivés du platine- carboplatine analogue cisplatine, K ovaire, peu néphrotox, non ototox, non neurotox mais plus hématotoxique
- oxaliplatine vomit, neuropathie aigue réversible, pas IRA tubulaire, pas toxicité cochléaire mais toxicité limitante cumulative, CCR
quelle catégorie pour bléomycineagents alkylants faisant lésions directes à ADN
chefs de file bléomycinebléomycine
indications bléomycine- lymphome
- K testicules
- tumeur indifférenciée du cuvant
toxicité aigue bléomycine- fièvre
- hypersens
- eruptions cutanées
-pas alopécie
- pas toxicité hémato
toxicité chronique bléomycine- toxicité limitante cumulative pneumopathie interstitiele puis fibrose pulmo mortelle --> dose max 300 mg
quelle catégorie pour moutardes azotéesagents alkylants induisant des lésions directes à ADN
chefs de file moutardes azotéescyclophosphamide (ENDOXAN)
indications moutardes azotées- lymphomes
- myélomes
- K sein
- K ovaire
- maladies auto immunes
toxicité aigue moutardes azotées- vomit
- alopécie
- pancytopénie
- cystite hémorragique à prévenir par hyperhydratation + mesna IV ou PO
toxicité chronique moutardes azotéesrare SIADH
- K vessie liée dose cumulée
quelle catégorie pour analogues de pyrimidinesanti métabolites
chefs de file analogues de pyrimidines5 FU ou Gemcitabine
indications analogues de pyrimidines 5 FU- carcinomes épidermoides
- ADK dig
- K sein
toxicité aigue analogues de pyrimidines 5 FU- diarrhées et mucites +++
- photosensibilisation, érythrodermie palmo plantaire
- toxicité oculaire
- tox hémato
- tox cardiaque aigue +++++ spasme coronarien
- syndrome cérebelleux + rare
- non alopéciant
- peu émétisant
toxicité chronique analogues de pyrimidines 5 FUPAS de toxicité limitante cumulative
indications analogues de pyrimidines Gemcitabine- K broncho pulmo non à petites cellules
- K pancréas
- K vessie
toxicité aigue analogues de pyrimidines Gemcitabine- réaction hypersens avec fièvre, éruption
- cytolyse hépatique
- non alopéciant
- non émétisant
toxicité chronique analogues de pyrimidines Gemcitabine- PAS de toxicité limitante cumulative
- rare syndrome hémolytique et urémique (IRA, HTA, anémie et thrombopénie)
autres utilisations analogues de pyrimidines GemcitabineATT radio sensibilisant majeure donc CI si association à radio thérapie
quelle catégorie pour inhibiteurs de la polymérisation de la tubulinepoisons du fuseau mitotique
chefs de file poisons du fuseau mitotique- vinca-alcaloides
- vincristine
- vinorelbine
indications poisons du fuseau mitotique- vincristine: leucémie aigue, lymphomes et myélomes
- vinorelbine: K poumons non à petites cell, K sein
toxicité aigue poisons du fuseau mitotiqueconstipation voire occlusion intestinale fonctionnelle
toxicité chronique poisons du fuseau mitotiquetoxicité limitante cumulative par neuropathie sensitive et vegetative
autres utilisations poisons du fuseau mitotiqueATT diabète insipide induit par la vincristine
quelle catégorie pour inhibiteurs de la dépolymérisation de la tubulinepoisons du fuseau mitotique
chefs de file inhibiteurs de la dépolymérisation de la tubulinetaxanes (docétaxel et paclitaxel)
indications inhibiteurs de la dépolymérisation de la tubuline- K sein: néo adjuvant
- K ovaires: adjuvant et métastases
- K poumon non à petites cell
- K estomac métastatique
- K prostate hormonoresistant
- K ORL
toxicité aigue inhibiteurs de la dépolymérisation de la tubuline- alopécie
- pancytopénie
- réaction hypersens
- syndrome de fuite capillaire
toxicité chronique inhibiteurs de la dépolymérisation de la tubulinetoxicité limitante cumulative par neuropathie sensitive
- tox unguéale
- syndrome oedémateux
autres utilisations inhibiteurs de la dépolymérisation de la tubuline
memorize