Create
Learn
Share

Epidémio

rename
baharicot's version from 2016-06-26 07:27

épidémio clinique - tests diagnostiques & essais cliniques

Question Answer
sensibilitécapacité d'un test à donner T+ quand M+
spécificitécapacité d'un test à donner T- quand M-
Sn-OUTexclusion d'un diagnostic T- si le test est très sensible
Sp+INinclusion d'un diagnostic T+ si le test est très spécifique
Vrai positifM+ et T+
Faux positifM- et T+
Faux négatifM+ et T-
Vrai négatifM- et T-
Erreur par excèsfaux positif
Erreur par défautfaux négatif
Seuil de positivité élevé privilégiela spécificité
Seuil de positivité bas privilégiela sensibilité
VPPproba que M+ quand T+
VPNproba que M- quand T-
Si prévalence augmente/diminue, alors Sn et Spne varient jamais
Si prévalence augmente, alors VPP et VPNVPP augmente, VPN diminue
Si prévalence diminue, alors VPP et VPNVPP diminue, VPN augmente
Avantages de RV+ et RV- dans une étude- intègrent Sn et Sp
- indépendants de la prévalence
- renseignent sur le changement da la prévalence d'une maladie
Force probante d'un T+ considérée grande siRV+ > 5
Force excluante d'un T- considérée grande siRV- < 0.2
Formule RV+Sn / (1-Sp)
Formule RV-(1-Sn) / Sp
Formule Odds post-testOdds post-test = Odds pré-test x RV (+ ou -)
Formule de proba pré-test à odds pré-testOdds pré-test = Proba pré-test / (1 - Proba pré-test)
Formule de odds post-test à proba post-testProba post-test = Odds post-test / (1 + Odds post-test)
L'utilisation d'un test pour la détection de maladies chez des patients asymptomatiques privilégiela sensibilité (HIV par ex) pour minimiser FN
L'utilisation d'un test pour un diagnostic de confirmation privilégiela spécificité (ex sclérose en plaques) pour minimiser FP
Tests diagnostiques en //sujet soumis à plusieurs tests en même temps, considéré comme M+ si T+ à au moins un des tests -> augmente la sensibilité
Tests diagnostiques en sériesujet T+ à un 1er test est soumis à un 2ème test, considéré comme M+ s'il est T+ aux deux tests -> augmente la spécificité
essais cliniques - mesures qu'on peut faireRRR, ERR, DR, RAR, NNT
intérêt majeur d'une RCTévite les biais de répartition via la randomisation
memorize

épidémio santé publique

Question Answer
Morbidité réelleensemble des problèmes pouvant être diagnostiqués dans une population mais besoin non couverts
Morbidité ressentiesouffrance ressentie, diagnosticable, diagnostiquée ou non
Morbidité diagnosticablesouffrance ressentie mais besoins non-couverts
Morbidité diagnostiquéesouffrance ressentie diagnostiquée et besoins couverts
Maladie - définitionprocessus biologique anormal, explicable et classifiable, en fonction de ses causes et de ses mécanismes
Problème de santé - définitionsouffrance actuelle ou potentielle, résultant d'un processus perturbant l'état de santé, provoquant un mal-être individuel ou collectif
Un problème de santé peut êtreun ensemble de symptômes, un syndrome, un/des facteur(s) de risque, une/des condition(s) de vie, une invalidité, une maladie (diagnostiquée ou ressentie), un mal-être
Fragilité - définitionsymptôme lié à la réduction des réserves (physiques, nutritionnelles, mentales, cognitives) et les conséquences de stress externe sur la santé, concept dynamique qui évolue avec le temps
Handicap - définitionréduction d'autonomie, terme substitué par "dépendance" en gériatrie
Phase d'inductionsujet exposé est victime d'altérations éventuellement irréversibles, passage du stade d'initiation du proc. étiologique au stade pré-clinique
Phase de promotionsujet passe du stade pré-clinique au stade clinique précoce car devient symptomatique
Phase d'expressionévolution de la maladie jusqu'à son issue finale
Prévention primairephase d'induction, où on diminue l'apparition éventuelle d'une maladie (incidence) ou d'un facteur de risque, ciblé sur la population
Prévention secondairephase de promotion, où on atténue l'évolution du processus pathologique, ciblé sur les individus à haut risque
Prévention tertiairephase d'expression, où on limite la détérioration de l'état de santé du malade, ciblé sur le malade
Logique maximaliste du spécialistemaximisation du travail pour un seul objectif (une seule maladie) dans lequel on met tout son argent
Logique optimaliste du généralisteoptimisation du travail pour plusieurs objectifs dans lesquels on place son argent
Coût d'opportunitécoût investi nous fait perdre l'opportunité de l'investir ailleurs
Rendement marginal décroissantcoût investi dans une action augmente plus on augmente l'efficience
Soins de santé primairesinclus toutes les personnes, les activités, et les interventions dont le but est de promouvoir, restaurer, entretenir la santé (prévention, promotion, éducation)
Un système de soins de santé est composé destructures de santé de 1er échelon (soins ambulatoires), programmes de santé, hôpitaux et soins institutionnalisés
hospitalocentrismequand l'hôpital se trouve à la place centrale et prépondérante du système de santé
marchandisationlorsque le médecin veut que son patient dépense de l'argent (par ex. prendre une chambre individuelle)
fragmentationincohérence entre les services offerts par le médecin généraliste de l'individu et ceux de l'hôpital (qui ne prend pas en compte l'intervention du médecin)
scénario disease managmentla logique est d'organiser les soins de santé en fonction de la maladie du groupe cible (ex: clinique du pied diabétique)
scénario équipe pluri-disciplinairela logique est d'avoir une équipe pluridisciplinaire qui a une responsabilité générale pour un groupe de personnes
memorize

raisonnement causal, mesures d'effet et d'impact et information en épidémio

Question Answer
approche déterministerelation de cause à effet constante et parfaitement prévisible
cause nécessairetoute modification de Y doit être précédée d'une modification de X
cause suffisantetoute modification de X entraîne inévitablement celle de Y
relation temporellela cause précède-t-elle l'effet ?
force de l'associationmesures d'association et d'impact
spécificité de l'associationla cause possible produit-elle toujours l'effet observé ?
relation dose-réponsel'intensification de l'exposition à la cause possible se traduit-elle par une aggravation de l'effet ?
réversibilité de l'associationl'élimination de la cause possible entraîne-t-elle la réduction du risque de la maladie ?
plausibilité biologiquel'association est-elle compatible avec ce qu'on sait par ailleurs ?
cohérence des résultatsa-t-on obtenu des résultats similaires dans d'autres études ?
approche probabilistecertitude s'efface au profit de la probabilité de survenue de l'effet, notion de cause unique remplacée par réseau de cause (facteur d'exposition)
approche relativistela cause d'une maladie est un concept dont le sens ne peut être compris qu'en prenant compte d'autres hypothèses causales
approche évolutionnisted'une observation à une autre, la maladie et ses déterminants varient en raison de processus continus d'adaptation et de désadaptation biologiques et sociaux
épidémieapparition d’une série de cas comparables au point de vue caractère et causes, en nombre au-delà des attentes habituelles: phénomène de masse, limité dans le temps et dans l’espace
pandémiephénomène de masse limité dans le temps mais pas dans l’espace (SIDA)
endémiephénomène de masse limité dans le temps et dans l'espace
cas index1ère personne malade identifiée par les autorités de santé publique
cas primairepersonne qui acquiert une maladie d'une exposition
cas secondairepersonne qui contracte la malade suite à l'exposition à un cas primaire
taux d'attaqueincidence cumulée mais pour une épidémie
restriction nulletous les sujets de l'étude sont éligibles dans l'étude
restriction complèteon restreint l'étude à des sujets qui satisfont à un ensemble uniforme de critères d'éligibilité
restriction partiellel'éligibilité des sujets est déterminée par les caractéristiques d'un groupe de référence sélectionné au préalable
but d'une inférence statistiqueétablir des conclusions sur la base de sondage, à partir de données collectées sur un échantillon
but d'une inférence épidémiologiqueétablir des conclusions sur une population-cible, à partir de données collectées sur un échantillon
étude de cohorte - défauts et avantages coûteuse, pas top pour maladie rare, pas top pour établir des liens de causalité / description complète des conséquences de l'exposition et de sa séquence temporelle
étude de cas témoins - défauts et avantagespas coûteuse, bien pour maladie rare, bien pour établir des liens de causalité / biais d'info, de sélection, de confusion
étude transversale - mesures qu'on peut faireprévalence, odds ratio
étude cas-témoin - mesures qu'on peut faireodds ratio
étude de cohorte - mesures qu'on peut faireprévalence si on a la durée de la maladie, TI, IC, TM, L, RR, DR
memorize

Recent badges