Create
Learn
Share

DCA 2

rename
dr1996's version from 2018-06-18 08:29

Biologie clinique

Question Answer
Hypergammaglobulinémie Polyclonale- connectivites LED, PR, Sjögren… ;
- infections chroniques= malaria, tuberculose, endocardite… ;
- cirrhoses Laennec (= cirrhose alcoolique), cirrhose biliaire primitive (= CBP), HBV, HBC… ;
- sarcoïdose.
Hypergammaglobulinémie Oligoclonaleforte stimulation antigénique.
Hypergammaglobulinémie Monoclonalemyélome multiple , lymphome, maladie de Waldenström (IgM)…
HypoalbuminémieDénutrition
Syndrome inflammatoire
Cirrhose (stade avancé)
Syndrome néphrotique
Gastroentéropathie exsudative
Syndrome de fuite capillaire.
Brûlures étendues.
Deficience a1-antitrypsineinsuffisance hépatique, emphysème pulmonaire.
Deficience Céruloplasmine (= ferroxydase)maladie de Wilson (accumulation de cuivre).
Deficience Immunoglobulinesdéficiences congénitales ou acquises, corticothérapie chronique.
UrémieAugmente si = apport protéique élevé , état catabolique ; certains médicaments (corticoïdes, tétracyclines)
baisse avec âge et diminution de la fonction hépatique.
Créatinine sérique normalejusqu'a baisse de 50% de la fonction rénale
Formule GFR(Concentration urine de créatinine x volume d'urines )/ Concentration plasmatique de créatinine
densité pour que le test de la tigette soit valable>1020 , urines matinales
hématurie de façon macroscopique(si > 400 GR/champ)
hématuries d'origine rénalesglomérulonéphrite, hypernéphrome, polykystose ;
hématuries d'origine urologiqueslithiase, tumeur vésicale, cystite hémorragique
origine glomérulairecylindre hématiques , erythrocytes dismorphiques
Leucocyturie pathologies possibles- infection urinaire haute (pyélonéphrite aiguë) ;
- infection urinaire basse (cystite).
seuil bactéurie> 100.000 germes/ml
memorize

 

Question Answer Column 3
Cellules épithéliales dans les urines* Tubules rénaux: tubulopathies.
* Urothélium (< bassinet, uretère, vessie)=
- desquamation physiologique ;
- tumeurs urothéliales (faire une cytologie urinaire)
Cylindres hyalins ou granuleux ( prot + cell) - urines normales ;
- efforts physiques, fièvre, déshydratation ;
- maladies rénales diverses.
Cylindres cireux et graisseux- protéinurie abondante (syndrome néphrotique)
- embolie graisseuse (post-fracture par exemple)
Cylindres hématiquespathologique , glomérulopathie
Cylindres leucocytaires pathologique , pyélonephrite aigue
Cylindres pigmentés- bilirubine ;
- myoglobine ;
- hémoglobine ;
- médicaments (antibiotiques, par exemple)
Cristaux d’urate ph acide- sujet normal ayant ingéré beaucoup de purines (le gros steak de la veille) ;
- goutte ;
- lyse cellulaire (chimiothérapie).
diabète sucré (rénal)glycosurie avec glycémie normale = tubulopathie
Hypoglycémiejeune prolongé , effort physique , hypo réactionnelle , hypo iatrogène, addison , alcool , insulinome , sarcome
Pseudo-hyponatrémieshyperlipémie , hyperproteinémie , hyperglycémie
Hyponatrémie avec déshydratationnatriurie >20 = pertes rénales , natriurie < 10 = pertes extrarénales (digestives, cutanées)
traité par ORS
Hyponatrémie avec Euvolémie avec natriurie > 20SIADH , potomanie , traitéé par restriction d'eau
Hypernatrémiepatients agés qui ne s'hydratent pas , diabète insipide centrale ou néphrogène
Perte digestive basse de potassiumK+ urinaire < 20 mEq/l diarrhées, tumeur villeuse, prise de laxatifs.=> Provoque une acidose métabolique
Perte rénale de potassium>20 - hyperaldostéronisme ,vomissements , diurétiques , tubulopathies => alcalose métabolique
Fausses hyperkaliémieshémolyse, thrombocytose
Hyperkaliémie avec shift de potassiumcrush syndrome , brulures , acidose diabétique
Hyperkaliémie avec déficit d’excrétion rénaleIR aigue ou chronique , déficience en aldostérone , diurétiques d'épargne potassique
Symptômes hypercalcémieconstipation, vomissements, polyurie avec polydipsie.
Étiologies fréquentes hypercalcémiehyperparathyroidie primitive , cancer (PTHrp , calcitriol , métastases ostéolytiques)
Étiologies moins fréquentes d'hypercalcémiesarcoïdose , hyperthyroïdie ,médicaments ( vitamine D, thiazides, lithium)
Si la PTH est élevéesi calciurie =
-> 200 mg = hyperparathyroïdie ;
- < 100 mg = hypercalcémie hypocalciurique familiale (rare)
Si la PTH est basse et vitamine D normalemesure la PTHrp
- si elle est élevée = néoplasie ;
- si elle est normale = électrophorèse des protéines, mesure de TSH et cortisol
Hypocalcémieinsuffisance des apports , malabsorption (insuffisance pancretique) , défaut de synthèse , hypoparathyroïdie
Hyperuricémiegénétique , régime , alcool , goutte , IR , déshydratation , cytolyse , diurétiques de l'anse , psoriasis , toxémie gravidique
hypouricémieSIADH
memorize

 

Question Answer
Fer sérique- = carence en fer et syndrome inflammatoire
+ = cytolyse hépatique, l’hémolyse, hémochromatose
Transferrine = aide au diagnostic differentiel- = syndrome inflammatoire , + = carence martiale
Causes fréquentes d’hyperferritinémiesyndrome métabolique , alcoolisme chronique , syndrome inflammatoire , hépatopathies , hémolyse , néoplasies , hémochromatose débutante , maladie de still
Si GPT > GOTorigine hépatique.
Si GOT > GPTorigine cardiaque (ou hépatique =alcoolique)
Macro-enzymesBénin , Complexes d’enzymes avec immunoglobulines ou lipoprotéines ou polymérisation
augmentation de la LDHinfarctus , hémolyse , embolie pulmonaire , pneumocystis carinii , affection musculaire , cytolyse hépatique , néoplasies , prises chroniques de corticostéroides
augmentation CK Muscle striéeffort physique , injection intramusculaire , hypothyroidie , polytrauma , crush syndrome, hyperthermie maligne , médicaments , chute , crise d'epilepsie , myopathies congénitales , cause métabolique ou inflammatoire
augmentation CK myocardiqueinfarctus , myocardites
augmentation GOTinfarctus , cytolyse hépatique, muscles strié
augmentation GPTfoie
Hypertransaminasémie chroniquesyndrome métabolique , alcoolisme , hépatopathies chroniques , médicaments, toxiques
augmentation de phosphatase alcalinephysiologique: croissance , grossesse
patho: cholestase intra ou extra, maladie de Paget, réparation d’une fracture (cal), carence en vitamine D , syndrome paranéoplasique ,
augmentation Gamma GTcholestase intra ou extra , inducteurs microsomiaux
augmentation Lipasepatho pancréatique
Causes extracorpusculaires d'hémolyse- iso-anticorps (incompatibilité fœto-maternelle rhésus) ou auto-anticorps (maladies auto-immunitaires) ;
- lymphomes ;
- médicaments ;
- infections (EBV, CMV, Mycoplasma, Malaria) ;
- destruction mécanique
Cause intracorpusculaires d'hémolyse- hémoglobinopathies (thalassémie, drépanocytose) ;
- déficit enzymatique (G-6-PDH, pyruvate kinase) ;
- anomalie membranaire (sphérocytose) ;
- hémoglobinurie paroxystique nocturne.
Hémolyse , conséquences biologiques sang: anémie , LDH + , fer et ferritine + ,bilirubine non conjuguée +, réticulocytose majorée , haptoglobine -
urines: urobilinogène + ( urines foncées )
stercobiline + (selles foncées)
Hémolyse massiveHémoglobinurie et Methémalbumine sérique = complexe hème-albumine
Érythropoïèse inefficace exagéréeanémie de biermer( carence b12) , carence en folates ou B9 , thalassémie
Troubles de la glucuronoconjugaison-maladie de GIlbert (déficit partiel en glucuronyltransférase)
-nouveau nés
-Stéroïdes du lait maternel inhibe la glucuronoconjuguaison
- Maladie de Crigler-Najjar: déficit complet en glucuronyltransférase
Élimination de la bilirubine conjuguéehémolyse: urines acajou (beaucoup d’urobiline).
* Si cholestase (intra- ou extra-hépatique) à diminution de la bilirubine conjuguée du tube digestif: - selles décolorées (mastic) ;
- urines foncées, mousseuses et tachantes « fonce-mousse-tâche » = bilirubine conjuguée + sels biliaires ≠ urobilinogène.
Choléstase Extra-hépatiquelithiase cholédocienne, cancer de la tête du pancréas, ampullome vatérien, cholangiocarcinome, tumeur de Klatskin (hile hépatique)…
Choléstase Intra-hépatiquehépatite cholestatique (médicaments), cirrhose biliaire primitive, granulomes hépatiques, métastases…
Sang CholestaseBilirubine conjuguée ⬀ de 1 à 40 mg/dl
* Enzymes de cholestase
- phosphatases alcalines (TS > 25 %)
- gamma-GT
* Cholestérol ⬀ (déficit élimination biliaire)
Sang Cytolyse* Bilirubine conjuguée ⬀
GPT > GOT = hépatite virale
GOT > GPT = hépatite alcoolique ou fulminante
LDH
* Cholestérol ⬂ (par diminution de la synthèse)
* Fer sérique et ferritine ⬀
Sang Hémolyse* Anémie ± profonde, régénérative (réticulocytose ⬀)
* Bilirubine non-conjuguée ⬀ (mais pas beaucoup)
* Haptoglobine sérique ⬂ (précoce et sensible !)
* Fer sérique et ferritine ⬀
memorize

Recent badges