Create
Learn
Share

Charlier Psychiatrie Infanto Juvenile

rename
baharicot's version from 2017-01-17 09:44

Introduction

Question Answer
Trois temps de l'enfance - nourrissagesécurité de base >< doute de base
Trois temps de l'enfance - affirmation de puissanceforce, droit de vie reconnu à autrui, Je-Non, >< toute puissance ou renoncement à soi
Trois temps de l'enfance - dynamique œdipiennefoi en son Soi sexué, dirigé vers l'autre du même statut >< confusion incestueuse ou névrose.
memorize

Nourrissage - côté enfant

Question Answer
Naissanceorganisation tonique et structurale soumise à de nvl contraintes (pesanteur, perte de regroupement, des limites, de l'arrière fond etc) --> angoisse de chute.
Imitationenfant imite adulte, mais avec un délai car circuits neuronaux pas 100% opérationnels
Reconnaissance transmodalebébé capable de transformer modalité tactile en modalité visuelle (reconnaissance maman passe par toucher / sons / vision --> transmodal)
Sens fondamental de soi et de l'autre("double touch") le nouveau-né est conscient de lui-même et capable de dissocier l'origine des stimulations (externes ou de lui)
Intersubjectivité primaireinteraction se manifestant par l'imitation directe des comportements: premiers échanges enfant-adulte, et des émotions qui vont avec.
Intersubjectivité secondairesur base de l'intersubj. primaire, l'enfant partage avec l'autre ses actes et son ressenti émotionnel.
3 types d'interactions bébé-adulte - citer1) interactions comportementales
2) interactions affectives
3) interactions fantasmatiques
Interactions comportementalesobservation des échanges visibles et codifiables entre parents-enfant (qualité du portage maternel ou paternel).
Interactions affectivesharmonisation des échanges: capacité d'empathie, qualité de l'attention maternelle ou paternelle.
Interactions fantasmatiquesreprésentations inconscientes du bébé et de la parentalité. Transmissions psychiques: qualité du fantasme maternel ou paternel.
Synchronie avec l'autre - citer (3)1) imitation du mouvement de l'autre et imitation cérébrale (neurones miroirs)
2) reconnaissance transmodale
3) préférence pour les stimuli visuels humains: visages et yeux
Enfant sécure (3)- sécurisé, libre
- équilibre entre activation et désactivation des émotions
- confiance en soi et en les autres
Enfant insécure rejettant (3)- anxieux, détaché
- désactivation: détourne l'attention des sources de l'anxiété, minimise les émotions.
- manque de confiance en les autres.
Enfant insécure préoccupé- anxieux préoccupé
- hyper-vigilance émotionnelle, maximise les demandes.
- manque de confiance en soi.
Enfant insécure chaotique- non-résolu, désorganisé
- perte de contrôle du cours de la pensée
Rôles (3) de la narration et de la régulation émotionnelle1) permet un accès à ses propres émotions et à celle des autres: base sécurisante d'exploration du monde intérieur et extérieur
2) permet l'expression des émotions et des demandes, et le partage des émotions avec l'autre (= source de régulation émotionnelle)
3) intervient dans la capacité à organiser les émotions dans un narratif cohérent: indique que les troubles du langage sont aussi liés à l'attachement et aux émotions.
memorize

Pathologies précoces et conséquences

Question Answer
Citer les pathologies rencontrées chez le bébé et l'enfant jeune(1) retard de dvlpmt et du langage associé à un trouble externalisé grave des conduites (2) troubles alimentaires (3) traumas et angoisses majeures (4) dépression (5) troubles de l'attachement (6) autisme
memorize

Signes d'alerte absolue des troubles envahissants du développement (dont l'autisme)

Question Answer
Pas de babillage à12 mois
Pas de gestes à12 mois
Pas de mots à16 mois
Pas de combinaison de mots spontanées (pas écholaliques) à24 mois
Pas de perte de compétence (langage ou sociale) àn'importe quel âge
memorize

Affirmation de puissance

Question Answer
La vie est-elle possible sans agressivité ? - 4 points-clés- l'enfant est d'abord défini par le désir que lui porte le parent.
- tension de départ permet la différenciation progressive au sein du lien enfant-parent.
- dialectique conflictuelle (p-e avec violence) de l'enfant, entre la différenciation de soi et la construction d'une relation avec le monde extérieur.
- agressivité = nécessité de l'enfant de montrer son originalité lorsqu'il éprouve une menace pour son intégrité.
Violence primaire - 3 points-clés- violence qui a valeur de toute puissance non-élaborée, non-différenciée, immédiate et déliée
- violence pouvant s'adresser à n'importe qui
- visée de destruction, ne veut rien dire, ne demande rien, n'instaure aucun ordre
Violence secondaire - 4 points clés- violence destinée à quelqu'un en particulier
- agressivité défensive d'autoprotection, servant à maintenir l'intégrité physique et/ou psychique de l'enfant
- visée d'emprise sur l'autre ou d'appropriation de ses objets.
- peut être tournée vers soi sous forme de culpabilité (auto-destruction)
Haine vitale - 3 points clés- reconnaissance des pulsions destructrices = intégration de la haine
- perte dans la continuité du lien de l'attachement
- ambivalence offre un espace et temps de coupure constructif
Haine destructrice - 3 points clés- séparation = danger majeur, vide mortifère, interruption de la continuité du lien: expulsion de la haine
- refus de l'enfant = coupure du lien parent/enfant, menace de destruction psychique de l'enfant/parent(s)
- ambivalence avec clivage ou fusion amour/haine, et culpabilité
Lorsque la triade PME est menacée (cassures non symbolisées, clivages amour/haine, ...) on observe1) expulsion ou vécu d'impuissance du tiers (souvent père), 2) fixation des idées (mère), répétition du schéma 3) développement figé ou perturbé de l'enfant (collage aux idéaux parentaux) 4) l'enfant perd confiance en lui
Ambiance communautaire familiale - décrire le cycle-- pôle + = unité, proximité, fusion.
-- pôle - = écart, distance, rupture de contact.
-- du + au - = tendance au déaccordement: désir de briser l'étreinte.
-- du - au + = tendance au réaccordement: désir de remise en contact.
Opérationnalisation de la différenciation si ... (4)1) si le schéma corporel de l'enfant l'accepte
2) si l'interdit comporte une promesse de satisfaction différée: respect du désir mais interdiction de l'objet
3) si l'adulte est animé d'un amour chaste
4) si le moment est opportun: éviter les discordances entre l'importance du symptôme et la disposition psychique
Principes de prévention (6) - citer1) développer la capacité de contenance = respecter ses engagements.
2) importance d'une "force tranquille" = permettre des choix, sans être moralisateur et sans charge affective excessive.
3) réaliser des activités qui plaisent aux partenaires de la relation: s'amuser ensemble donne une idée enthousiasmante de la vie adulte.
4) valorisation discrète d'un effort: favoriser les relations quotidiennes plutôt que de s'extasier.
5) se rappeler que pour un enfant, le langage est trop souvent utilisé sur le mode impératif (parfois violent)
6) dépistage précoce (sur le plan politique et social)
Comment affronter la violence ? - 4 principes1) la volonté d'établir une rencontre respectueuse avec l'enfant.
2) retrouver des lieux symboliques pour le temps de rencontre.
3) ne jamais penser qu'une contention peut être à elle seule un traitement.
4) ne jamais croire qu'il faut y arriver seul à tout prix (principe du tiers intervenant).
memorize

Ages spécifiques pour chaque fonction

Question Answer
Succionavant-terme
Ajustements posturaux tête et tronc3-6 mois
Tendre la main vers l'objet4-6 mois
Marche en diagonale à 4 pattes6-10 mois
Déroulement du pas12-18 mois
memorize

Recent badges