Create
Learn
Share

Allergologie 1

rename
kittykenza's version from 2017-12-30 13:47

Physiopatho des maladies Allergiques

 

Question Answer
HS IgE médiée (type 1),survient dans les minutes (<2h)
HS cytotoxiques (Type II)dans les 2 à 6 h, médiée par IgG ou IgM avec activation du complément ou ADCC
HS type 2 conséquencesanémie hémolytique, leucopénie, thrombopénie, néphrite
Mise en évidence type ITests cutanés ou détection IgE spécifiques dans le sérum
Mise en évidence type IITest de Coombs, IgG spécifiques
HS à complexes immuns type IIIdans les heures, les jours.
Cnséquences type IIIvasculite, glomérulonéphrite, arthrite, alvéolite allergique, fièvre.
Mise en évidence type IIIIgG spécifiques ou via activation complément.
Qu'est-ce que l'hypersensibilité retardée ? Délai de 6 à 24 (voire 48-72h), liée à activation du lymphocyte T et des macrophages via IFN gamma
Conséquences de type IVExanthèmes, dermatite de contact, tuberculose, rejet de greffe.
memorize

 

Question Answer
IgE totales> 100kU/I , c'est un marqueur d'allergie peu sensible et peu spécifique
Marqueur de sensibilisationIgE spécifique > 0,35 kU/I
Demi-vie IgE dans la peau16 à 20 j
Part de la génétique dans l'asthme50%
Qu'est-ce que l'atopie ?Tendance personnelle ou familiale à développer des IgE contre des antigènes de l'environnement. C'est un terrain génétique immunologique, pasforcément signant l'allergie.
Quelle cellules immunitaires soutiennent la tolérance immunitaireTreg et Th1 avec favorisatio d ela production d'IgG
Quelle sera la réponse immunitaire chez les sujets qui ont plutôt un terrain allergiqueTh2 et éosinophiles, mastocytes
2 phases Réponse immédiate (<2h) + phase tardive (4 à 10h après)
Phase immédiate, mécanismeIgE, dégranulation de mastocytes (histamine, leucotriènes, prostaglandines, facteur activateur des plaquettes) entraînant VD et BronchC
Phase tardiveLymphocyte T
memorize

 

Question Answer
Indications des tests allergiques Rhinite, conjonctivite et/ou asthme (si S° résistants) , anaphylaxie (alimentaire, réaction systémique), Réaction médicamenteuse
Tests allergiques immédiatsPrick test, Intradermoréaction (venins et médicaments), dosage des IgE spécifiques dans le sérum
Tests allergiques retardésIntradermo à lecture retardée, patch test
memorize

Anaphylaxie

 

Question Answer
Qu'est-ce que c'est ?Réaction allergique aigue, brutale et systémique (touche > 2 systèmes).
% population à risque d'anaphylaxie1-2 %, augmentation 5x en 10 ans. Mais on a une fatalité stable, en diminution (1 à 1,5%)
Localisation du prurit pour indiquer que c'est anaphylaxie et pas prurit simplePrurit palmo-plantaire, cuir chevelu, génital. Contexte d'ingestion arachides, ATCD anaphylaxie.
Hypotension adultes/enfants/relative<90 / < 70 (<10ans) / >30 mmHg de la PA habituelle.
Facteurs de risque ATCD anaphylaxie (biphasique) ou angioedème laryngé / Mastocytose / Cardimyopathies / AINS / Alcool, effort physique / Amitryptiline.
Facteurs aggravants Asthme instable , IEC, antagoniste RAAS, Beta-bloquants
Facteurs de risque de fatalitéAge avancé, BPCO, problèmes cardiovasculaires, Obésité.
Diagnostictableau clinique, contexte. Dosage de la tryptase (s'élève dans <30 minutes, élevée pdt 3-4 h)
Quand faire le bilan allergologique après l'anaphylaxie ?>6 semaines ! , on dose les IgE. On cherche la cause, les facteurs aggravants et on cherche à exclure la mastocytose ou une anomalie métabolique.
Que contient la trousse d'urgence d'un patientStylo auto-injecteur Epipen (0,15 mg / 0,3 mg) + anti H1 (Ebastine lyo 20 mg) + Corticoïdes (Médrol 32 mg) , puff Ventolin 100.
memorize

 

Question Answer
Traitement, timing<5 minutes si médicament, <15 minutes pour le venin, <30 minutes pour les aliments.
Traitement dose0,01 mg/kg de poids corporel, 0,15 mg chez un enfant entre 15 et 30 kg, 0,3 mg si > 30 kg. Injection intra-musculaire. En IV c'est des doses inférieures, répétées toutes les 2 à 30 minutes, avec dose moyenne de 1 mg.
Traitement femme enceintepas adrénaline mais ephédrine (préserve la perfusion placentaire).
Contre-indication au traitement ?Aucune, mais toxicité majeure (HTA, aryhtmie, angor), stt en IV, si la dose est trop forte, chez le cardiaque (IEC, beta bloquants, AINS) ou neurologique (IMAO, tricycliques).
MEcanisme d'actionVasoconstriction alpha 1 (augmente TA et diminue oedème) / Bronchodilatation via beta 2 (diminue bronchospasme)/ Inotrope et chronotrope positif via beta1 / via alpha 2 on a diminution de la libération d'insuline, et de noradrénaline.
Autres traitements ("techniques")Positionnels (allongé, jambes surélevées) , O2, mise en place d'une perfusion.
Traitements de 2nde ligneantihistaminiques H1 (S° cutanés) , Corticoïdes (diminue réaction biphasique), SABA (inhalé ou en injection au site de piqure de l'insecte), glucago (patient sous beta bloquant, restaure la sensibilité à l'insuline)
Traitements aux soins intensifsbleu de méthylène , ECMO (Oxygénation extracorporelle)
Anamnèse à faire rapidementingestats dans les 6h précédentes, médicaments, activités (effort physique), cycle menstruel.
memorize

 

Question Answer
Mastocytose c'est quoi ? Affection hématologique prédisposant à un risque particulier d'anaphylaxie.
Elevation de la tryptase dans la mastocytose> 20% (+ 2ng/mL) endéans les 4 h
Diagnostic1critère majeur + 1 mineur, ou 3 mineurs
Critères majeurs mastocytoseAggrégat denses et multifocaux de > 15 mastocytes
4 critères mineurs mastocytoseMastocytes atypiques > 25% , Mutation activatrice de KIT , Mastocytes CD2+ et/ou CD25+ , tryptase sérique de base supérieure à 20 ng/mL
Forme cutanée < 1 anPédiatrique, Signe de Darrier.
Forme systémique (indolente, agressive)2/3 indolente (anaphylaxie récurrente, sur piqure d'insecte (tryptase peu élevée, sujets masculins), sans signes cutanés), 1/3 agressive (associée à une hémopathie maligne, leucémie à mastocytes)
Surveillance après anaphylaxieau minimum 6 à 8 h (idéalement 24h si choc avéré)
memorize

Allergènes Respiratoires

 

Question Answer
2 acariens, pour deux climatsD pteronyssinus aime l'humidité, D farinae aime la sécheresse ! Température 20-25 °C, meurent si > 60°C. PIC ENTRE AOUT ET NOVEMBRE !
4 allergènes acariens majeursDer p1 , Der p2, Der f1, Der f2
Literie traitement acarienAspirateur peu efficace, sauf si HEPA, Housse anti-acariens utiles, Oreillers synthétiques à éviter, Couettes lavées à >60¨°C !
Tapis ou moquettes ?Remplacer par revêtement lavable (vinyle, plancher)
Fauteuils, peluche, aérationPas en tissu / Lavage à 60°C / Uniquement par temps sec et froid, deshumidificateur, nettoyage avec un aspirateur HEPA.
Exacerbation hivernale pour...cafard
Allergènes animauxParticules + petites, restent plus longtemps en l'air, sur les vêtements...
Eviction des allergènes d'animauxLavage de l'animal bof, restriction à une pièce illusoire, purificateur d'air avec filtre HEPA pas d'eff clin démontrée.
Moisissures, écologieaugmentent avec humidité (automne, hiver) et nombre d'animaux. Corrélation avec asthme.
Aspergillus fumigatusubiquitaire, T° optimale de 37°C, spores de 2-3 µm, cause ABPA
memorize

 

Question Answer
ABPAAspergillose Bronchopulmonaire allergique, avec IgE et IgG1, éosinophiles très abondants -> bronchiectasies par impaction mucoïdes
Période Alternaria alternatajuillet août
Cladosporium herbarumjuin à août.
Bétulacées (bouleau, aulne, noisettier) février à mai
Cupressacéescyprés
Oléacéesfrêne, olivier.
Fléolemai à juillet
Chiendentjuin à septembre
Compositaearmoise, ambroisie, marguerite, tournesol, juillet à septembre
Plantain, oseillemai à juin
Pariétairemars à novembre.
memorize

 

Question Answer
Que faire si suspicion d'un mécanisme allergique ? investiguer les ATCDs de maladie atopique familaux, personnels de rhino-conjonctivite et eczéma atopique.
2Relation entre les symptômes et l'exposition à un allergène
3Caractère saisonnier!
De février à mai penser aux pollens d'arbres
De mai à juillet penser pollens de graminées
De juillet à septembre pollens d'herbacées et moisissures
De fin aout à novembre(acariens, animaux domestiques)
4Relation symptômes et habitation.
5Relation symptômes et le milieu professionnel
6Loisirs
memorize

 

Question Answer
Résultats Pricks tests vs dosage IgE spécifiquesen 20 min / fonction du labo
Allergènes testés Pricks tests vs dosage IgE spécifiquesEnviron 20 / Maximum 6 remboursés
Limitations Pricks tests vs dosage IgE spécifiquesPeaux hyper-, hyporéactives, anti-H, <3ans, > 60 ans, Grossesse / nada
Validité Pricks tests vs dosage IgE spécifiquesOpérateur dépendant / nada
Indications Pricks tests vs dosage IgE spécifiques2ème étape du bilan allergologique après anamnèse / Si prick tests pas réalisables (voir limitations), non interprétable, Allergènes rares, Discordance avec anamnèse et prick test
Test de provocation bronchiquejuste pour les allergies professionnelles
memorize

Hypersensibilité alimentaires

 

Question Answer
Epidémiologie HS AlimentairesFréquentes, stt enfants, pic petite enfance et adolescence, certaines disparaissent avec l'âge.
Choc anaphylactique sur HS Alimentaire 20% ! unique ou récidivant, augmente avec l'âge. 13 à 65% des chocs anaphylactiques.
Facteurs de risque (8)sexe mâle, génétique, atopique, insuffisance en vitamine D ou oméga 3 polyinsaturés, exposition retardée aux allergènes alimentaires pendant l'enfance, microbiote, utilisation d'anti-acides.
Réactions après ingestion rapide, de quelques minutes à 4 h.
Principales manifestationsCutanéo-muqueuses (80%)
Autres manifestationsrespiratoires fréquentes, rarement isolées, Gastro-intestinales.
S° plus fréquente chez enfant+AADermatite atopique
S° plus fréquente chez adulte+AAChoc anaphylactique
S° surtout chez adolescent et adulte+ AASyndrome d'allergie orale.
Urticaire + AArarement associés si urticaire chronique. Crises aigues et résolutives.
memorize

 

Question Answer
Angioedème +AACrise aigues et résolutives
S° Angio-oedème laryngéDysphage, Dysphonie, stridor, oedème de la luette.
Syndrome d'allergie orale de Lessofprurit buccal et pharyngé, oedème des lèvres.
Anaphylaxie + effortstt adolescents et jeunes adultes, urticaire+ angiooedème 30 minutes à 4 h après ingestion. Allergie à la farine de blé.
AA chez enfants <15 ansOeufs 51%, Arachide 36%, Lait de vache 6%, Légumineuses 8%, Poissons, Céréales.
AA chez les adultesRosacées, Fruit du groupe latex (kiwi, banane), Ombellifères (céleri carottes...), Fruits à coques, Céréales, Arachide.
Quelles propriété pour protéines allergénéisantes ?Glycoprotéines solubles dans l'eau, stables à pH acide, à la digestion et à la température.
Chaque aliment comprend à la fois...des allergènes spécifiques et des allergènes à réactivité croisée.
Exemple d'allergène alimentaire labileprofiline de pomme. Sensible à la chaleur
Où trouve t-on des protéines PR 10 ?pulpe des fruits (Europe du nord). Exemple, allergène majeur du bouleau. Protéines thermolabiles et sensibles à la digestion.
Où trouve t-on des protéines de stockage ?Graines, fruits à coques. Stables à la chaleur et la digestion.
memorize

 

Question Answer
Allergènes du laitcaséine stt, alpha-lactalbumine, beta-lactoglobuline, sérum-albumine
Allergènes de l'oeufovomucoïde, ovalbumine, ovotransferrine, lysozyme
Allergènes de la viandealbumine sérique
Allergènes de poissons, batraciensparvalbumine
Allergènes crustacés et mollusquetropomyosine
Que faire si sensibilisation croiséepas de mesure de prévention et d'éviction stricte
Que faire si allergie croiséemesures de prévention et d'éviction stricte nécessaire !
memorize