Create
Learn
Share

12 - Oculo Motricité 1

rename
baharicot2's version from 2017-06-04 18:34

Introduction et mouvements oculaires

Question Answer
Mouvements de stabilisationphylogénétiquement + anciens, permettent de compenser les mouvements de la tête et/ou de la scène visuelle.
Mouvements d'orientation du regardmouvements volontaires (saccades oculaires et poursuite oculaire lisse) de l'axe visuel d'une région à l'autre de l'espace.
Rôle des saccades oculairesexploration de l'environnement par le changement rapide de la position de l'axe du regard vers la cible.
(entre les saccades = périodes de fixation = regard immobile).
Rôle de la poursuite oculaire lissemaintien de l'image, se déplaçant à vitesse moyenne, sur la région fovéale.
Caractéristiques de la saccade oculaire- déplacement très rapide de l'axe du regard entre deux positions
- réduisent l'erreur en position entre le position actuelle et souhaitée du regard
- vision fortement réduite pendant la saccade = suppression saccadique
- troubles neurologiques = conséquences oculomotrices.
Latence de la saccade oculaire200 ms, or le traitement de l'information par la rétine dure ~ 10ms!
Il y a donc bcp de facteurs cognitifs entrant en jeu.
Erreur initialequand il existe une différence entre la position actuelle du regard et la position souhaitée du regard = Erreur
= distance entre la position actuelle et la position souhaitée du regard. Saccade oculaire = réduction de l'erreur.
Erreur finalesaccade oculaire parfois fait que le regard n'est pas absolument sur la cible d'un pdv physique, même s'il s'en rapproche. Erreur finale = petite distance entre cible et position du regard. generalmt négligeable chez le sujet sain.
memorize

Décharge des motoneurones et des neurones prémoteurs oculomoteurs

Question Answer
Durée de la saccade occulairede 50 à 100ms.
Pourquoi l'oeil a-t-il une décharge aussi différente ?1) car son inertie est négligeable (pas de tendance à conserver sa vitesse)
2) présence d'un système visco élastique (muscles conjonctifs, etc)
3) contrôle nerveux particulier pour contrer composante élastique et visqueuse.
Composante phasique de la décharge- "burst" ou pulsion des motoneurones des muscles extraoculaires,
- responsable de l'accélération de l'œil pour vaincre l'élasticité et la viscosité des tissus s'opposant au mouvement du globe oculaire.
Composante tonique de la décharge-"step" des motoneurones des muscles extraoculaires, qui permet de maintenir l'œil en position excentrique dans l'orbite.
- au + le regard est décalé p/r à sa position préférentielle, au + la fréquence tonique de décharge est importante
- sans décharge tonique, l'œil retourne vers sa position de départ.
- elle est proportionnelle à la position de l'oeil dans l'orbite
Par quoi sont activés les motoneurones prémoteurs ?par le collicule supérieur et les aires corticales oculomotrices.
Trois types de neurones existent dans les muscles extraoculaires, pourquoi ?- motoneurones, neurones toniques, neurones phasiques.
- car les signaux phasique et tonique sont élaborés séparément puis réunis ensemble au motoneurone, pour reconstituer le signal.
memorize

Contrôle nerveux des mouvements conjugués du regard - Saccade oculaire

Question Answer
Contrôle nerveux cortical et sous-cortical des saccades oculaires - organisation- Aire oculomotrice frontale
- Aire pariétale postérieure (< voie dorsale)
- Projections de l'AOF sur la formation réticulée pontine paramédiane controlatérale, soit en passant par une voie directe, soit en passant par une voie indirecte, celle du collicule supérieur.
- formation réticulée pontine paramédiane
- formation réticulée mésencéphalique
Interruption du faisceau longitudinal médian - conséquencespas de coordination des mouvements des yeux, déficit d'adduction, ophtalmoplégie intermédiaire.
memorize

Collicule supérieur

Question Answer
Lésion bilatérale de l'aire oculomotrice frontale - conséquences- augmentation de latence des saccades volontaires du regard
- déficit des saccades guidées sur la base de l'information en mémoire et en anticipation
-> pas de souvenir visuel et spatial d'une action dans la mémoire (ex: j'ai déposé mes clés qqpart, j'oriente le regard pour les récupérer car je me souviens du lieu)
-> anticiper le regard: important car le traitement de l'info visuelle prend du temps
- réduction de la capacité de contrôle inhibiteur
- une hypométrie saccadique (fréquent!)
Connexions arrivant sur le collicule supérieur de manière directeconnexions rétino-tectales.
Connexions arrivant sur le collicule supérieur de manière indirecteconnexions passant par l'intermédiaire de l'aire visuelle primaire.
Hypométrieexécution des mouvements sans mesure dans le temps et dans l'espace, avec un mouvement trop court dans son orientation
memorize

GROS RESUME - Rôles des structures corticales et sous-corticales liées à la saccade oculaire

StructureRôle
Aire oculomotrice frontalepermet le contrôle volontaire des saccades volontaires
Cerveletnécessaire pour adapter la commande oculomotrice lorsque les conditions du globe oculaire changent (ex: port de lunettes, lésion, degré d'hydratation, âge, tissu adipeux, ...) et ajuster les paramètres du mouvement.
Formation réticulée pontine paramédiane- constitue la voie finale pour les saccades horizontales
- contiennent neurones phasiques et toniques, et projettent vers MN du VI droit, activation du muscle droit ext en cas d'abduction de l'oeil D
Faisceau longitudinal médian- synapse avec FRPP,
- projette au noyau oculomoteur (III) gauche,
- permet la co-contraction de l'adducteur de l'oeil G en cas d'abduction de l'oeil D
Collicule supérieur- important pour l'orientation "réflexe" du regard.
- important dans le contrôle des saccades oculaires mais sous la dépendance du cortex
- intervient dans les saccades à très courte latence
L'aire oculomotrice supplémentaire- supervision et monitoring des mouvements oculaires en fonction du contexte
- projette vers l'aire oculomotrice frontale et la maintient sous contrôle
(! même idée de contrôle hiérachique vue précédemment)
Cortex pariétal postérieur- anticipation des conséquences sensorielles de la saccade oculaire: on anticipe sur ce qui va changer sur la rétine. Ex: si je déplace la main vers l'ordinateur, avant que j'ai touché le clavier, je vais déjà anticiper le contact.
- connectée à la voie dorsale: permet perception spatiale des objets donc du regard
Corps strié (noyau caudé) et du putamen- exercent un contrôle inhibiteur sur le collicule supérieur,
- cette inhibition doit être levée pour permettre la saccade oculaire.
-> saccades anormales chez les parkinsoniens
Formation réticulée mésencéphaliqueComposante verticale de l'orientation du regard.
memorize

Poursuite oculaire lisse

Question Answer
Définition mouvement lent et non-saccadé du regard, dont le but est de maintenir l'image d'un objet en mouvement sur la région fovéale.
Pourquoi le mouvement est dit "lisse" ?car la poursuite d'un objet par le regard ne présente pas de saccades oculaire ; la vision est excellente durant la poursuite.
Mécanisme sur lequel se base la poursuite oculaire lisse ?se base sur une erreur de vitesse: elle essaie de réduire la différence entre la vitesse de stimulus et la vitesse de l'œil.
Mouvement semi-volontaire de l'œil - expliquer- durant la POL, l'œil est en retard p/r à la vitesse de la cible commençant à se déplacer.
- la poursuite oculaire lisse démarre après que le cerveau traite l'information visuelle
- il y a donc erreur de vitesse, provoquant une saccade de rattrapage pour rattraper la cible.
1) donc d'abord POL qui s'enclenche
2) puis la saccade, dite de rattrapage, s'enclenche: corrige l'erreur de position
3) la POL continue, suppression saccarique et correction de l'erreur de vitesse.
Latence de la poursuite oculaire lisse200ms (période pdt laquelle le cerveau traite l'information visuelle).
Vitesse maximale de la poursuite oculaire lisseenviron 100 degrés par seconde.
Vitesse maximale de la saccade oculaireenviron 800 degrés par seconde.
Implication dans la schizophréniela POL est fortement perturbée dans cette maladie, son efficacité est plus faible.
memorize

Contrôle neural des mouvements conjugués du regard- Poursuite oculaire lisse

Question Answer
Contrôle nerveux cortical et sous-cortical des saccades oculaires - organisation1) information provient du cortex strié
2) aires d'analyse du mouvement MT/ V5
3) aire oculomotrice frontale: ses régions saccadique (FEF SEM) et POL
4) projection sur les aires sous-corticales:
-> noyau dorso-latéral du pont
-> cervelet
-> formation réticulée paramédiane
Rôle du noyau dorsolatéral du pontreçoit des afférences de MT / V5 = infos sur les aspects sensoriels et prémoteurs des mouvements.
memorize

Ophtalmoplégie internucléaire

Question Answer
Causelésion du faisceau longitudinal médian.
Expliquer comment s'opère une saccade oculaire du côté droit p.e (4 étapes)1) activation du nerf abducens (VI) droit pour l'abduction de l'œil G
2) activation de la co-contraction de l'adducteur de l'œil D, par l'intermédiaire d'un interneurone excitateur!
3) interneurone excitateur remonte dans le faisceau longitudinal médian, croise ligne médiane et fais synapse avec les motoneurones du nerf III.
4) commande oculomotrice provoque maintenant à la fois abduction de l'œil G et adduction de l'œil D = mouvement coordonné des 2 yeux
Cause du nystagmuson essaie de compenser le déficit d'adduction en injectant un signal + fort d'abduction, mais ce signal est trop fort du côté sain -> apparition du nystagmus.
Nystagmus physiologiquemouvement d'oscillation involontaire et saccadé du globe oculaire dû à la mise en jeu coordonnée des 6 mm. oculomoteurs qui assurent à la fois la mobilité et la fixation des globes oculaires.
Nystagmus pathologique- mouvement d'oscillation involontaire du globe oculaire lors d'une saccade, l'acuité visuelle (en rapport avec l'œil) est pauvre et la perception visuelle (en rapport avec le cerveau) est réprimée.
- fréquemment accompagné d'un strabisme, ce qui réduit aussi la vision en trois dimensions
memorize

Vergence

Question Answer
Définition- mouvement disconjugué du regard
- axes visuels se déplacent dans des directions opposées: on ramène l'image d'objets à différentes profondeurs sur la région fovéale.
Où se trouvent les centres nerveux contrôlant la vergence ?dans la partie antérieure du pont.
Où se situe le problème dans la vergence ?pas de problème d'adduction/abduction (càd pas de pb des MN du III) mais problème lors de la coordination entre les MN III et du VI !
memorize